Flash Infos:

Lutte contre le cancer de sein : la CFU marque l’événement par le sport et la sensibilisation des femmes des médias.


329 Vues

Ph: DR-: Les femmes des médias en pleine exercice physique.

Le 31 octobre 2020, la Cellule des Femmes de l’Union des professionnels des médias du Bénin (CFU) a organisé à la maison des médias, Thomas Megnanssan, un fitness suivi de témoignages, de communication sur l’importance du dépistage précoce du cancer de sein et d’une séance auto palpation de sein.

Elles sont une dizaine environ, les femmes professionnels des médias, à faire le déplacement à la maison des médias Thomas Mégnansan dans le cadre de la lutte contre le cancer de sein dénommée Octobre Rose.

Par cette activité, explique la présidente de l’Union des professionnels des médias, Zakiath Latoundji,  la CFU marque sa contribution à la lutte contre le cancer de sein. Selon Zakiath il est important pour les femmes des médias de compatir à la douleur des celles qui en souffrent d’une part et également de nous rappeler que nous pouvons être touchées par la maladie d’autre part. D’où l’importance du sport et de la sensibilisation sur  le cancer du sein.

Allant dans le même sens que son prédécesseur, la Coordonnatrice de la CFU, Pulchérie Gbèmènou, précise que le cancer de sein n’est pas l’apanage des autres. Pour ce faire, elle exhorte les femmes des médias qui n’ont pas pu faire le déplacement à se rapprocher de leurs consœurs pour s’informer et apprendre à maîtriser l’autopalpation des seins. Car,  affirme elle, « dépister tôt, la chance de guérison est forte. »

Que retenir de la communication ?

La 2eme phase de l’activité a porté sur une Communication de la Sage-femme, Esther Leslie Agbo. Dans sa présentation il ressort qu’une femme sur huit dans le monde meurt du cancer de sein par an. Cette maladie affecte moins les hommes que les femmes.

Entre autres facteurs de risques elle a cité la ménopause tardive, le manque d’activité physique, la grossesse tardive, la mauvaise alimentation…  Au nombre des symptômes, figurent les nodules, les écoulements mammaires, la plaie ou la rougeur au niveau du sein, la peau d’orange, les ganglions.

L’apparition de ces signes doit inquiéter et susciter une consultation pour une prise en charge rapide de la patiente.  L’autopalpation des seins est la technique appropriée pour détecter ces signes. Elle doit se faire chaque mois de façon spirale. Déjà à partir de 40 à 50 ans l’échographie mammaire est obligatoire.

Témoignage

Au terme de l’exposé de la Sage-femme, Aicha B. Un témoin vivant avec le cancer de sein a raconté son histoire. Très émouvant, elle n’a pu retenir ses larmes au regard de ce qu’elle a enduré par la maladie. Toutefois, elle s’en est sortie grâce à un dépistage tôt et une prise en charge médicale correcte.

Selon le témoignage de M. Timothée G. homme des médias, le sein d’une femme est aussi complexe que le cerveau de l’homme. Au stade 1 et 2 la chance de guérison est grande. Mais au 3eme stade l’espoir la chance est très minime.

Une séance d’autopalpation des seins a clos l’activité.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page