Flash Infos:

Ecoles de formation des enfants de troupe du Bénin : Le Gouvernement au secours des élites de demain


762 Vues

Ph: DR-: Le Gouvernement tient à améliorer les conditions d’études et de séjour des pensionnaires.

Le Gouvernement vient d’approuver les travaux de réfection de salles de classe et de dortoirs au profit du Lycée militaire de jeunes filles Général Mathieu Kérékou de Natitingou et du Prytanée militaire de Bembèrèkè. C’est l’une des décisions issues du Conseil des ministres du mercredi 12 Février 2020.

En effet, le Lycée militaire des jeunes filles, Général Mathieu Kérékou de Natitingou et le Prytanée militaire de Bembèrèkè sont deux écoles militaires d’excellence du système éducatif béninois qui font la fierté de l’armée béninoise. Et depuis quelques années force est de constater que les conditions de séjour et de formation des apprenants laissent à désirer : compte tenu de la dégradation des infrastructures de ces deux établissements. Une situation qui pourrait bien impacter négativement  le rendement des apprenants qui déjà vivent loin de leur cadre familial.

Pour pallier à cet état de chose et offrir de meilleurs cadres de logements et d’infrastructures adéquates d’éducation, le Gouvernement – qui œuvre inlassablement pour l’excellence dans tous les aspects de l’éducation et de la formation – vient d’approuver la décision du ministre de tutelle d’engager des travaux de réfection de salles de classes et de dortoirs de ces pensionnaires afin de leur offrir de meilleures conditions d’études et de séjour.

Il s’agit-là, d’éviter à ces deux établissements d’excellence de se retrouver dans la ruine totale. Aussi, par cette action, le Gouvernement tient à redorer le blason de ces écoles de référence tant convoitée au Bénin. Après les cantines scolaires, les conditions de vie et d’études des pensionnaires préoccupent  bien le gouvernement. Preuve que le capital humain a du prix aux yeux du Gouvernement Talon.

Agathe Houngbédji

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page