Flash Infos:

Banque africaine de Développement (BAD) : Akinwumi Adesina, lauréat du Prix Sunhak de la paix 2019 à Séoul en Corée du Sud.


64 Vues
Ph: DR-: Akinwumi Adesina, lauréat du Prix Sunhak de la paix 2019 à Séoul en Corée du Sud

Ph: DR-: Akinwumi Adesina, lauréat du Prix Sunhak de la paix 2019 à Séoul en Corée du Sud

Le prix Sunhak de la paix 2019 de la République de Corée a été décerné au lauréat Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de Développement (BAD). Il s’agit d’un prestigieux prix  d’un millions de dollars au président de la  BAD et sa co-lauréate Waris Dirie qui s’est fait connaître du monde entier pour sa lutte contre les mutilations génitales féminines. Selon la BAD, ce prix a été remis lors d’une cérémonie le 9 Février 2019 dernier à Séoul, en Corée du Sud.

Oeuvrant déjà dans la lutte contre la malnutrition, le président de la BAD a fait don de son prix de 500 000 dollars à la lutte contre la faim en Afrique. L’heureux  récipiendaire s’engage à redoubler d’efforts en faveur du combat que mène l’Afrique pour éradiquer la faim, la pauvreté et le chômage des jeunes. « Nous sommes engagés dans une course contre la montre pour libérer le plein potentiel de l’Afrique ». Reconnu à l’échelle internationale pour sa détermination inébranlable à réduire la pauvreté dans le monde, il déclare : « Ma vie n’a de sens que dans la mesure où elle contribue à sortir des millions de personnes de la pauvreté ».

Selon  lui, le monde connaît d’énormes souffrances. Malgré tous les progrès accomplis, nous sommes loin de gagner la guerre contre la faim dans le monde. La paix est impossible dans un monde qui a faim. La faim continue de sévir dans les régions et les lieux en proie à des conflits et à des guerres, ou en situation de fragilité. Ceux qui en souffrent le plus sont les femmes et les enfants ».

Convaincu que l’instauration de la paix dans le monde passera par la sécurité alimentaire, M. Adesina a souligné que 1 % de la population la plus riche du monde détient à elle-seule 50 % des richesses de la planète. « Il n’y a rien de plus important que de s’assurer de pouvoir nourrir le monde et d’éliminer la faim et la malnutrition. La faim est une ignominie pour l’espèce humaine. Une économie qui prétend être en croissance sans nourrir sa population est une économie défaillante. Personne ne devrait avoir faim, quelle que soit sa couleur de peau – blanc, noir, rose, orange, etc., peu importe ».

Plusieurs chefs d’Etat et de Gouvernement et dirigeants du secteur privé, des investisseurs, experts en développement  étaient témoins  de  cet événement de reconnaissance mondiale.

Le Prix Sunhak de la paix est décerné au sommet des dirigeants mondiaux pour la paix. Chaque année, le Prix Sunhak de la paix rend hommage à une personne ou à une organisation qui contribue notoirement à la paix dans le monde et au bien-être de l’humanité. (A. A.)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page