Flash Infos:

« Innov Bénin 2021 » : « Faire du Bénin, un pôle numérique dans l’espace Ouest-africain »


602 Vues

Les experts venus des horizons divers, réunis à Cotonou pour définir une stratégie pour le développement de l’Economie numérique. C’est à la faveur d’une initiative dénommée « Innov Bénin 2021« , un espace d’échanges et de partage. Faire du Bénin un pôle numérique dans les cinq prochaines années, c’est le rêve du Président de la République, Patrice Talon qui a présidé personnellement l’ouverture de cet atelier. C’était au Novotel Orisha Hôtel de Cotonou les 31 Mai et 1er Juin 2016.

Ph/DR: Patrice Talon s'engage à faire du Bénin, un pôle numérique dans l’espace Ouest-africain

Ph/DR: Patrice Talon s’engage à faire du Bénin, un pôle numérique dans l’espace Ouest-africain

Lancée sous l’égide du chef de l’Etat, le président Patrice Talon, « Innov Bénin 2021 » est une initiative qui vise à booster l’économie numérique à travers le développement du secteur des TICs à très forte valeur ajoutée.

Il s’agit d’une belle alchimie à même de favoriser l’éclosion de potentiel dont dispose le Bénin. A cet effet, des experts de divers horizons étaient conviés à Cotonou pour deux jours de réflexion. Il s’agit pour l’essentiel de poser les jalons en vue d’asseoir une industrie numérique accessible au grand public, mais encore et surtout de créer de véritables niches à impact économique certains.

« Il y a des pays qui ont fait des bonds extraordinaires au niveau de l’impact du développement numérique sur l’économie totale dans les différents secteurs. Nous voulons comprendre comment ça se fait ?» s’est interrogée Claude Borna, Secrétaire chargée de mission auprès du président de la République. Avant de poursuivre : «Mais nous voulons aussi développer notre propre approche, propre aux spécificités du Bénin pour que nous puissions aussi faire ce bond » a déclaré Mme Borna.

Le chemin qui mène à la prospérité numérique est certes souvent semé d’embûches. A la question de faible niveau de développement des infrastructures, s’ajoute celle de la disponibilité de l’énergie, toute chose qui annihile les actions devant conduire au haut débit de l’internet.

Au détour d’une communication présentée par la ministre en charge de l’Economie numérique et le Ministre du Développement sur « Les atouts et une bonne gestion économie et politique du potentiel numérique », Mme Rafiatou Monrou se réjouit des opportunités que drainent les TICs au Bénin tout en caressant le rêve d’une dématérialisation de toutes les procédures dans l’administration publique : « La révolution numérique est en marche dans tout le monde entier. Le Bénin ne veut pas être en marge de cette révolution. Avec le numérique, il n’y a plus de petit pays car, tout dépend de l’écosystème que vous arrivez à développer » a-t-elle souligné.

En explorant les enjeux et les défis à relever, le Ministre du Plan et du Développement,  Abdoulaye Bio Tchané présentera quant à lui, à l’assistance « Les perspectives qui se profilent à l’horizon pour les cinq années à venir ».

« Dans ce pays, nous avons besoin de développer l’économie numérique parce que nous avons tous les ans, Cent mille jeunes qui viennent sur le marché du travail. Et devinez quoi, à peine Dix mille arrivent à trouver un travail. C’est ça le défi qui nous est proposé. Ce secteur dont nous parlons aujourd’hui, nous permet d’y arriver » a indiqué Abdoulaye Bio Tchané.

« L’économie numérique est l’avenir »

Fidèle à son projet de société présenté à ses compatriotes pendant la campagne électorale, le Chef de l’Etat, Patrice Talon a mis un point d’honneur a fait progresser le Bénin avec une place de leader sur l’échiquier continental.

«L’économie numérique est l’avenir ! Voilà pourquoi j’ambitionne de positionner le Bénin comme la plateforme numérique de l’Afrique de l’Ouest à l’horizon 2021. Concrètement, mon objectif est de doter le Bénin d’un environnement numérique ; permettant notamment : l’accès de tous à l’internet haut débit, à la télévision, à la téléphonie de qualité. Mon sentiment est qu’il faut agir vite.(…) Les raisons donc d’un environnement numérique de haute taille permettant la création d’emplois, de revenus stables dans tous les secteurs numériques. Un cadre juridique propice à la dynamique numérique et au développement du Partenariat public-privé (PPP) ; l’efficacité des services publics, la promotion des patrimoines du tourisme dans l’utilisation des nouvelles technologies » a martelé le chef de l’Etat.

Une volonté politique clairement affichée, il appartient désormais aux experts invités à ce forum d’échanges, de proposé une feuille de route qui porte les germes d’un nouveau départ dans les TICs. « Le succès de cet atelier reposera alors tout simplement sur votre intelligence collective dans une approche participative. Il faut que dans quelques années et au plus tard en 2021, mon pays le Bénin soit la star du numérique en Afrique » a-t-il exhorté.

Bien entendu, « le Bénin doit partir de presque rien pour devenir une star du numérique » ; mais pour atteindre cet objectif, ces experts devront nous proposer une vision et des orientations stratégiques, nécessaires. N’occultons pas que la proximité du grand marché nigérian devrait aussi aider le Bénin à développer une économie numérique pour résoudre le problème crucial de l’emploi.

La rédaction


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page