Flash Infos:

Afrique de l’Ouest : Bientôt un réseau de veille sur la dynamique des marchés


1 276 Vues

Le Comité inter-états de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) œuvre actuellement à la mise en place d’un Réseau d’experts pour l’analyse des marchés. La « troisième conférence régionale sur la dynamique des marchés en Afrique de l’Ouest« , tenue à Cotonou (Bénin) du 1er au 04 décembre 2015 a été entre autres consacrée à l’étude et à la finalisation  des textes fondamentaux dudit réseau..

Ph/DR-: Les questions de libre accès et d’équité pour s’interroger sur le fonctionnement et la structuration des marchés en Afrique de l’Ouest au coeur des échanges

Ph/DR-: Les questions de libre accès et d’équité pour s’interroger sur le fonctionnement et la structuration des marchés en Afrique de l’Ouest au coeur des échanges

Les crises alimentaires de 2007 et 2008, ayant particulièrement affecté les pays du Sahel, ont mis en exergue la nécessité d’améliorer la contribution des échanges intra régionaux à la sécurité alimentaire.

La première conférence régionale sur la dynamique des marchés a eu lieu à Bamako (Mali) du 16 au 18 juillet 2009. La deuxième s’est tenue à Dakar (Sénégal) du 08 au 11 octobre 2014.

La troisième édition a permis de « dynamiser le processus de mise en place d’un Réseau des Experts Analystes des marchés agricoles au Sahel et en Afrique de l’Ouest (RAMSAO) « .

 

Créé le 12 sept 1973 en réponses aux crises dues aux sécheresses et à la désertification, le CILSS a mis en place plusieurs institutions spécialisées et programmes opérationnels pour remplir la mission que lui ont confiée les Chefs d’Etat et de gouvernement, en tant que bras technique de l’UEMOA et de la CEDEAO sur les questions de perturbations climatiques et de sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

 

L’un des programmes opérationnels est le Programme Régional d’Appui Accès aux Marchés (PRA/Marchés). Le PRA/marchés est mis en place en 2005  pour promouvoir et intensifier les échanges de produits agricoles, sylvo-pastoraux et halieutiques au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

 

Pour prendre en compte la diversité des acteurs concernés par le fonctionnement et la structuration des marchés de produits agricoles, halieutiques et sylvo-pastoraux, l’Institut du Sahel (INSAH) institution spécialisée du CILSS, a conduit un processus de réflexion avec les experts en analyse des marchés et les acteurs concernés. Le couronnement de ces réflexions est la mise en place du RAMSAO.

 

A en croire les initiateurs du réseau, le souci est de systématisé une approche inclusive et concertée de mise en œuvre du programme,

 

La question du warrantage et les implications pour les acteurs concernés a été également au cœur des échanges

La question du warrantage et les implications pour les acteurs concernés a été également au cœur des échanges

Le warrantage

Outre les travaux sur la structuration du réseau, la conférence a abordé plusieurs thématiques touchant à la dynamique des marchés. Ces thématiques ont préalablement fait l’objet d’études approfondies par des experts consultants.

La question du warrantage et les implications pour les acteurs concernés a été au cœur des échanges. En tant que système de mise au marché collective des produits agricoles, le warrantage permet la stabilisation du revenu des producteurs face à la volatilité des prix.

Des participants ont mis en exergue les possibilités de synergie d’action entre les offices de sécurité alimentaire et les systèmes de warrantage. Toutefois, ils ont déploré certaines mises au marché des offices de sécurité alimentaire concurrentes des systèmes de warrantage.

Plusieurs commentaires ont porté sur des questions méthodologiques, notamment : la prise en compte de la complémentarité des acteurs dans une approche chaîne de valeurs ajoutées, la prise en compte de l’Etat (dans sa mission de veiller à l’accessibilité des produits alimentaires) et les types de marchés pris en compte pour la collecte des données.

Plusieurs intervenants sont revenus sur les questions de libre accès et d’équité pour s’interroger sur le fonctionnement et la structuration des marchés en Afrique de l’Ouest.

En dépit des efforts consentis par le CILSS et des avancées observées dans le cadre du PRA/Marchés, a-t-on estimé, plusieurs contraintes et entraves au bon fonctionnement des marchés persistent dans la région.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Directeur général de l’Institut du Sahel (INSAH), le Professeur Antoine N. SOME (représentant le Secrétaire Exécutif du CILSS) et le Directeur général de l’Office National d’Appui à la Sécurité Alimentaire (ONASA) du Bénin, représentant le Ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) du Bénin, ont Insisté sur l’importance d’un « marché régional fluide, transparent et intégré » pour la sécurité alimentaire. (AFRIPERF)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page