Flash Infos:

Réseaux sociaux : Le président Macky Sall veut reprendre en main ses comptes sur les réseaux sociaux


12 Vues

Le président sénégalais semble nostalgique de l’époque où il animait lui-même ses comptes sur les réseaux sociaux. C’était avant qu’il ne devienne le chef de l’Etat. « J’étais très actif sur le net à l’époque, avant les élections présidentielles de 2012, et j’animais mes comptes Facebook et Twitter. Mais maintenant, ce n’est plus la même chose avec moins de temps », a dit Macky Sall qui s’adressait aux participants des 43èmes assises de l’Union de la presse francophone (Upf) qui se sont achevés ce 23 novembre dernier.

Ph/DR- Macky Sall, le président sénégalais

Ph/DR- Macky Sall, le président sénégalais

Le président a même confié qu’il compte s’organiser pour reprendre en main ses comptes sur les réseaux sociaux afin de participer au dialogue et aux échanges avec ses amis. « Je ne peux pas me permettre de régresser dans ce domaine, parce que les réseaux sociaux sont une donnée réelle dont il faut tenir compte dans le cadre de la communication », a-t-il expliqué.

Pour le président sénégalais, « la révolution numérique doit pouvoir changer certaines pratiques des chefs d’Etat avec des règles immuables complètement fermées qui sont aujourd’hui dépassées ». Macky Sall a avoué qu’il utilise des Sms et des mails pour communiquer un « nombre très limité de collaborateurs tout en travaillant ». A son avis, ces outils modernes de communication viennent changer les règles du protocole, lesquelles doivent pouvoir s’adapter en retour. « Quand un chef d’Etat prend son téléphone pour envoyer un texto, on considère que ce n’est pas sérieux, alors que cela doit être possible », a affirmé Macky Sall.

En mars 2013, Macky Sall apparaissait en 10ème position dans un classement des 10 chefs d’Etat africains les plus connectés ; classement établi par le magazine Réseau Télécom Network. (Agence Ecofin)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page