Flash Infos:

FAGACE accorde un appui de garantie d’une valeur de 3.5 Milliards de Fcfa à la Société Moulin Moderne du Mali


1 624 Vues

Un accord de garantie d’un montant de 3.5 milliards de Fcfa vient d’être signé entre le Fonds Africain de Garantie et de Coopération économique (FAGACE) et la Société Moulins Modernes du Mali (M3-SA) ce jeudi 23 octobre 2014 dans la salle Amadou Boukar au siège de l’institution à Cotonou. Cet accord de garantie contribuera à la réalisation du projet d’extension des activités de la société M3-SA.

Ph:Dr-: M. Henri-Marie Dondra, Dg du FAGACE et M. Modibo Kéïta, PDG du Groupe Kéïta échangeant les parapheurs

Ph:Dr-: M. Henri-Marie Dondra, Dg du FAGACE et M. Modibo Kéïta, PDG du Groupe Kéïta échangeant les parapheurs

Dans le cadre de ses interventions au Mali, le Fonds Africain de Garantie et de Coopération économique (FAGACE) vient  approuver la demande d’aval d’un montant 3.5 Milliards de Fcfa, en faveur du projet d’extension des activités de  la Société Moulin Moderne du Mali (M3-SA). Cet accord de garantie permettra  à la dite société  de mobiliser auprès de la Banque Ouest-africaine de Développement (BOAD), un financement de sept (7) Milliards de Fcfa afin de réaliser son projet d’extension et de diversification.

Conformément à sa mission première, celle de soutenir le développement économique et social de ses Etats membres, le Fonds vient ainsi, à travers cet accord de garantie de se positionner aux côtés des autres institutions internationales comme un acteur clé de financement de développement en Afrique.

« Grâce à ce financement, le projet permettra la création d’emplois à la chaîne, au développement de l’économie à travers une meilleure disponibilité des produits sur le marché et la sécurité alimentaire des communautés riveraines et de la population malienne en général » se réjouit le Directeur général du FAGACE, M. Henri-Marie Dondra.

En rappelant l’importance du rôle de levier, de la garantie dans les économies africaines comme l’a si bien compris la Société Moulin Moderne du Mali, M. Dondra reste convaincu que cet accord de garantie est non seulement un véritable atout pour le renforcement et la diversification des capacités de production du Groupe, mais il favorisera aussi la création d’emplois, le  développement de l’économie locale à travers une meilleure disponibilité de leurs produits sur le marché locale.

Pour sa part, le PDG du Groupe Kéïta, représentant la société M3-SA, M. Modibo Kéïta, dira que  cette signature fait suite à une requête adressée au Fonds depuis  mars 2014 en vue de financement de projet d’extension  et de modernisation des activités de la Société Moulin Moderne du Mali. « Ce projet contribuera à coup sûr, au développement des activités de notre Groupe.  D’un montant global de 32 milliards de Fcfa, nous bénéficions déjà le soutien de la BOAD qui a donné 7 milliards de Fcfa, le FAGACE une garantie de 3.5 milliards et le reste sera financé par la Banque Atlantique du Mali » a déclaré M. Kéïta.

En effet, ce projet d’extension et de diversification de ses activités de la Société M3-SA a un coût global de 32 milliards de Fcfa. Un financement qui sera apporté par trois institutions financières, notamment la BOAD, le FAGACE et la Banque Atlantique du Mali.

Le Groupe Kéïta en question…

En effet la Société Moulin moderne du Mali (M3-SA) est une société anonyme appartenant au Groupe Kéïta créé en 2007. Le projet dont l’extension vient d’être financée est localisé à environ 230 km de Bamako, dans la commune de Sébougou. Ce groupe dispose de plusieurs unités de fabrication des produits locaux, notamment : une rizerie, une unité de production d’aliments du bétail, une unité de fabrication de tomates concentrés, des biscuits et des sucres en carreaux. A travers ce financement, le Société M3-SA ambitionne de faire une extension pour la création d’une unité de fabrication des pâtes alimentaires, des couscous et semoules de maïs et du blé.

La réalisation de ce projet d’extension, aura des retombées positives pour la population malienne. « En ce sens que l’installation de ces unités de production va permettre aux Maliens non seulement de gagner du travail ; mais aussi et surtout d’acheter les produits à un coût réduit par rapport aux produits importés » a précisé le PDG.

Encadré

Le Fonds en quelques mots et chiffres

Présent aux côtés des économies africaines depuis 38 ans, le Fonds Africain de Garantie et de Coopération économique (FAGACE), a contribué de façon significative au développement socio-économique des Etats membres grâce à ses interventions en garantie, prise de participation et en bonification de taux d’intérêt.

Les interventions du Fonds ont permis de mobiliser plus de 1500 milliards de Fcfa de financement en  faveur de plus de 200 projets au profit des opérateurs économiques des Etats membre. Outre la garantie, les interventions du FAGACE couvre les secteurs d’activités, tels que l’agriculture, l’agro-industrie, l’énergie, les industries, les infrastructures et les télécommunications et les finances.

Institution financière internationale spécialisée dans la promotion des investissements, le fonds contribue au développement économique et social de ses Etats membres et compte actuellement 14 pays que sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la Côte-d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Le Fonds est disposé à accompagner le développement de ses Etats membres et de leurs opérateurs économiques à travers ces mécanismes de financement. (A.A.)

Aline ASSANKPON


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page