Flash Infos:

Malick : un artisan recycleur pas comme les autres


1 502 Vues

Né à Ouagadougou au Burkina Faso, Malick  ZOUNGRANA est responsable de Malik-ART, une entreprise de fabrication de joints en pneu venus. 

Par Nadège MBA EMAH

 

Ph: DR - Malick devant ses œuvres

Ph: DR – Malick devant ses œuvres

Sur les étagères où sont exposés des chaussures et des sacs d’art, les jeunes filles sont émerveillées de découvrir que la récupération des pneus usés peu  donner lieu à des chaussures tendances que l’on arbore, même à de grandes occasions. C’est l’œuvre de Malick ZOUNGRANA . Il  est l’exemple type du jeune homme né dans la pauvreté qui a pourtant décidé de changer le cours de son histoire par sa créativité.

Ne pouvant continuer ses études du fait de la pauvreté de ses parents, il décide de se lancer très tôt dans la vie active. Il veut aller plus loin que ne lui permettent ses origines sociales. Après avoir exercé  plusieurs petites activités, il finit  par  trouver sa voie, un soir, de retour d’une visite amicale. Sur son chemin, il remarque un groupe d’enfants qui brulent des pneus sur le bitume. C’est alors qu’une idée lumineuse lui traverse l’esprit : ne peut-on pas se servir de ce matériau qui ressemble étrangement au cuir pour en faire des chaussures et des sacs ? se demande-t-il intérieurement.

Il abandonne tout et se lance dans la récupération des pneus pour en faire des objets utiles.  Ne voulant pas marcher sur les pas de ses parents artisans vivant dans la précarité, il veut sortir de l’ordinaire et aller plus loin. Malick rassemble donc quelques uns de ses amis désœuvrés, pour mettre sur pieds une activité rentable qui lui permet de lutter contre la pollution des gaz issus des pneus brulés. Son groupe travaille ainsi en collaboration avec les garages de Ouagadougou, pour récupérer et recycler les pneus usés.

Mais son rêve ne se réalise que lorsque le gouvernement burkinabé décide de lui attribuer une aide qui va lui permettre de mettre sur pieds définitivement un micro projet baptisé Malik-ART , une entreprise citoyenne qui fabrique toutes sortes de joints en pneu, tables meubles, cendriers, chaussures, coffres miroirs, paniers, sacs et coiffeuses .

Aujourd’hui, à 36 ans, marié et père de plusieurs enfants, Malick Zoungrana peut se vanter d’être l’un des rares jeunes de son pays sans diplôme scolaire, mais pouvant se permettre de parcourir le monde pour faire découvrir son art.

http://marienoelleguichi.blogspot.com/2014/05/rencontre-internationale-les-dechets.html


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page