Flash Infos:

Elevage : Le Sénégal vers la victoire finale dans le combat contre la mouche Tsé-Tsé


1 414 Vues

 Le Sénégal serait-il en passe de gagner définitivement la bataille contre la mouche Tsé-Tsé ? « Nous comptons pouvoirannoncer l’éradication de la mouche tsétsédans la première zone à la mi-2014. Nous n’avons capturé aucune mouche sauvage dans nos pièges depuis mars 2012, ce qui prouve qu’elles ont pratiquement disparu.» déclare Baba Sall responsable d’un projet de lutte contre l’insecte, vecteur trypanosomiase et chef de la santé animale au Ministère sénégalais de l’élevage.

Ph: Dr - Le Sénégal serait-il en passe de gagner définitivement la bataille contre la mouche Tsé-Tsé ?

Ph: Dr – Le Sénégal serait-il en passe de gagner définitivement la bataille contre la mouche Tsé-Tsé ?

Après six mois d’une campagne dans la région sénégalaise de Niayes, mené grâce à l’appui de divers partenaires techniques et financiers du pays, comme le Centre français de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) ou encore la FAO et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), la population des mouches Tsé-Tsé se retrouve réduite à plus de 99%. «Depuis le démarrage du projet, la maladie est déjà moins diffuse. Il a réduit non seulement la population de mouches mais aussi celle de tiques, qui est à l’origine de nombreuses autres maladies. Nous avons constaté d’une façon générale la meilleure santé des troupeaux » se réjouit  Baba Sall.

La mouche, responsable de la transmission de la trypanosomiase, une maladie souvent mortelle pour le bétail aurait causé aux éleveurs de Niayes, des pertes annuelles évaluées à 1,2 million d’euros. Conscient du danger que représente l’insecte pour les éleveurs, la division mixte FAO/AIEA soutient environ 35 projets à travers le monde, pour l’éradiquer. Elle a enregistré certains succès dans cette bataille, notamment dans l’île de Zanzibar où la menace est éliminée, ou encore en Ethiopie, où 90% de ces mouches ont été éradiquées. (AgenceEcofin)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page