Flash Infos:

CEDEAO / Sûreté et Sécurité maritimes : Les Chefs d’état-major des forces navales en conclave à Cotonou


1 451 Vues

Comment mieux donc asseoir la sûreté et la sécurité maritime, mettre en branle le processus d’opérationnalisation de la Zone pilote E ? Les Chefs d’état-major de la marine de l’espace Cedeao, sont conviés à une réunion d’urgence à Cotonou. La rencontre a démarré ce mercredi 25 septembre 2013 à l’hôtel Marina de Cotonou.

Combattre efficacement la criminalité maritime sur toutes ses formes dans le Golfe de Guinée. Les chefs d’Etat-major de la zone marine E comprenant le Nigéria, le Niger, le Togo et le Bénin, ne baissent pas la garde. Une réunion d’urgence pour examiner le processus d’opérationnalisation de cette zone pilote et les plans de sa mise en œuvre dans les moindres détails.

« La création de trois zones maritimes E, F et G commençant par une zone pilote E a été proposée conformément au développement de la stratégie maritime intégrée et est inspirée de l’opération prospérité, engagement combiné entre la République du Bénin et la République fédérale du Nigeria dans le but de combattre farouchement la criminalité maritime » a déclaré Joseph Gonsalo, Chef d’état-major des forces navales du Bénin à l’ouverture des travaux.

L’insécurité maritime ne peut être une fatalité ont martelé ces chefs d’état-major de la force navale de l’espace Cedeao. Ils veulent donc relever les défis liés à la sûreté et la sécurité maritime. Mais il faudra de la volonté politique, des visions clairement définies, des objectifs réalistes et des actions concrètes au sein des nations ont-ils poursuivi.

« Il s’agit pour nous Messieurs les officiers, de poursuivre nos travaux débutés à Lomé sur la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée. A savoir, la mise en place du Centre de coordination maritime, l’armement dudit centre en personnel, l’évaluation et la répartition des moyens matériels et financiers, l’élaboration du plan d’opération et le fonctionnement du centre doivent devenir une réalité dans les plus brefs délais » a souligné le représentant de la Commission de la Cedeao, Soumaïla Bakayoko.

« A travers ces décisions, le conseil de sécurité a prouvé qu’il est vivement préoccupé par la menace que les actes de piraterie et les vols à mains armées commis en mer dans le Golfe de Guinée font peser sur la navigation internationale, la sécurité et le développement économique des Etats de la région » a ajouté Dénis Ali Yérima, Ministre béninois de la Défense nationale.

Décourager à jamais les activités illicites en mer, anéantir toutes menaces à la sécurité maritime, telles sont désormais le combat de ces chefs d’état-major de la marine de la zone E, qui entendent ainsi préserver l’importance vitale et la stratégie des océans et mers dans le développement socio-économique et la prospérité des nations.

La rédaction

Ph : DR - Anéantir toutes menaces à la sécurité maritime

Ph : DR – Anéantir toutes menaces à la sécurité maritime


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page