Flash Infos:

Agro-industrie / Manioc : La SOTRAMA ambitionne de transformer 120 tonnes de manioc par jour


1 396 Vues

La Société de transformation industrielle de manioc (SOTRAMA) vient d’être créée, à la faveur d’un joint-venture entre la commune de Sangmélima, dans la région du Sud  et la Chambre de commerce, de l’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA).

Cette entreprise agro-industrielle va gérer l’usine de transformation de manioc, dont ces deux structures achèvent la construction dans la ville de Sangmélima, pour un investissement global estimé à plus de 1,2 milliard de francs Cfa.

La SOTRAMA, apprend-on des porteurs du projet, ambitionne de transformer 120 tonnes de manioc par jour, soit environ 48 000 tonnes par an. Elle produira essentiellement de l’amidon et va créer environ 108 emplois directs.

A plusieurs kilomètres de Sangmélima, dans la ville de Batouri, dans la région de l’Est cette fois-ci, un autre projet de production et de transformation de manioc est envisagé. Ce dernier, selon le quotidien gouvernementalCameroon Tribune, va engager 375 producteurs qui vont exploiter une superficie totale de 750 ha. Ici, les promoteurs envisagent de transformer en amidon, tapioca et farine de manioc, 25% des 45 000 tonnes de manioc à produire chaque année grâce au projet.

Depuis 3 ans, dans la ville de Douala, le Centre d’incubation pilote (CIP) mis en place par la CCIMA, transforme non seulement du manioc en amidon et semoule de manioc, mais forme aussi des jeunes aux techniques de transformation de cette tubercule. Au demeurant, si le président de la CCIMA, Christophe Eken, se satisfait du foisonnement de projets de transformation du manioc dans les bassins de production du pays, ce dernier craint que la matière première vienne à manquer très rapidement. En effet, la production actuelle de manioc au Cameroun, selon les statistiques du ministère de l’Agriculture, est estimée à 19 millions de tonnes par an, une production qui peine déjà à satisfaire une demande nationale qui tourne autour de 50 millions de tonnes, soit un déficit de 31 millions de tonnes. (Agence Ecofin)

Ph : DR - Cette société ambitionne de transformer 120 tonnes de manioc par jour, soit environ 48 000 tonnes par an

Ph : DR – Cette société ambitionne de transformer 120 tonnes de manioc par jour, soit environ 48 000 tonnes par an


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page