Flash Infos:

Gestion des ressources naturelles : Le CILSS fête ses 40 ans d’actions au service de la sécurité alimentaire


1 475 Vues

Le 12 septembre dernier, le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel  (CILSS) a commémoré sa 28ème journée. « 40 ans d’actions au profit des populations du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest » est le thème autour duquel se sont articulées les activités prévues au programme du 40ème anniversaire du Comité permanent Inter-États de Lutte contre la sécheresse dans le Sahel.

Née de la volonté des États membres et du soutien de la communauté internationale, l’institution poursuit ses actions au service de la sécurité alimentaire, mettant en place des instruments de prévention pour répondre aux crises alimentaires d’envergure. Le CILSS a vu le jour le 12 septembre 1973, suite à une grande sècheresse survenue au Sahel.

Si son mandat s’étend sur les 13 pays membres que sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’ivoire, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Togo, il offre cependant ses services à tous les États membres de la CEDEAO. Il participe à la définition et à la mise en œuvre des politiques sectorielles relatives aux stratégies nationales de sécurité alimentaire et liées aux énergies domestiques ainsi qu’aux plans d’action nationaux de lutte contre la désertification. C’est au CILSS qu’a été confié le secrétariat technique du Conseil régional de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest.

La restructuration du CILSS en 2004 lui a permis de mettre en place des programmes régionaux d’appui (PRA), afin de renforcer notamment la résilience des populations à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. L’ambition du nouveau Secrétaire Exécutif du CILSS, le Dr Djimé Adoum est qu’en 2020, les populations sahéliennes soient en bonne santé et pleinement impliquées dans la gestion des ressources naturelles et des écosystèmes, devenant ainsi « les garantes d’une sécurité alimentaire durable, grâce à un accès meilleur et facilité aux marchés de leurs productions ».

La rédaction

Ph: DR - L’ambition du CILSS est qu’en 2020 les populations sahéliennes soient pleinement impliquées dans la gestion des ressources naturelles et des écosystèmes…

Ph: DR – L’ambition du CILSS est qu’en 2020 les populations sahéliennes soient pleinement impliquées dans la gestion des ressources naturelles et des écosystèmes…


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page