Flash Infos:

2ème Session Ordinaire du Conseil des Ministres Statutaire de l’UEMOA : Performances budgétaires et Respect des critères de convergence au menu

Ph: DR-: Une vue partielle du Conseil des ministres statutaire de UEMOA.

Ph: DR-: Une vue partielle du Conseil des ministres statutaire de UEMOA.

La 2ème Session ordinaire du Conseil des ministres statutaire de l’Union Economique Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) s’est tenue dans les locaux de l’Agence principale de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) ce vendredi 21 juin 2019. Au menu, l’examen de plusieurs dossiers de la Commission de l’UEMOA et ceux du Conseil Régional de l’Epargne et des Marchés financiers (CREPMF).

(Aline ASSANKPON)

A l’entame des travaux, deux rapports substantiels finalisés par les experts statutaires de la Commission de l’UEMOA ont été examiné. Le premier, dit Rapport semestriel d’exécution de la Surveillance multilatérale – juin 2019, est  consacré à l’évaluation des performances économiques et financières des Etats membres de l’Union au 31 décembre 2018. Ce rapport fournit en effet des indications sur les prévisions pour l’année 2019, à la lumière de l’évolution de la conjoncture et propose en outre des orientations de politique économique pour l’année 2020. Le deuxième, porte sur le programme pluriannuel réaménagé du Niger au titre de la période 2019-2023.

En sa qualité du président en exercice du Conseil des ministres statutaire, le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni a rassuré les personnalités présentes à cette session sur l’engagement du Chef de l’Etat béninois, Patrice Talon aux côtés de ces derniers dans la réalisation des chantiers de l’Union.

« L’examen de ces deux premiers points qui ont trait à la surveillance multilatérale, demande une attention particulière en cette année, car comme le savez, 2019 est l’horizon de convergence fixé dans le Pacte convergence, de croissance et de solidarité de l’Union » a souligné le président du Conseil dans son allocution d’ouverture.

Le Conseil a également examiné plusieurs autres dossiers ; notamment : le projet de Décision portant adoption d’un Plan d’actions pour la mobilisation optimale des recettes fiscales dans les Etats membres de l’Uemoa et  le projet de Règlement visant l’amélioration de la mise en œuvre du Tarif Extérieur commun de l’Uemoa. De même que trois autres points relatifs au Partenariat Public Privé (PPP) dans l’Uemoa. « Ces trois textes traduisent la volonté des plus hautes autorités de l’Union de recourir au PPP comme moyen alternatif de financement des investissements structurants pour combler le déficit d’infrastructures nécessaires au développement des Etats membres » a expliqué M. Wadagni.

Cette 2ème Session offre également l’occasion aux participants d’examiner les états financiers du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) dont l’organe arrêté au 31 décembre 2018 a connu la nomination des nouveaux membres du Conseil.

Outre les ministres de l’Economie et des Finances des huit Etats membres de l’Uemoa et son président, les présidents des institutions comme la BCEAO, la BOAD, le CREPMF et autres institutions financières de l’espace régionale économique ont pris part à cette session qui entend travailler pour favoriser le respect des critères de convergence.

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>