Flash Infos:

Ciné-Fora de sensibilisation des femmes dans les Communes du Zou: « Et pourquoi pas les femmes ? »

Présidium à l'ouverture des travaux à l'arrondissement de Houèko à Covè

Présidium à l’ouverture des travaux à l’arrondissement de Houèko à Covè

A l’ouverture des activités marquant la séance de sensibilisation sur « L’accès des femmes à la terre et les dispositions juridiques au Bénin », le chef d’Arrondissement de Houèko à Covè, M. Edgard Ahomondji se réjouit du choix porté sur sa localité pour abriter cette manifestation en vue de sensibiliser ses administrés.

(Aline ASSANKPON)

Selon lui, quand on parle de la terre à Agonli, tout le monde sait la suite ; en matière des droits successoraux dans le domaine foncier, les hommes sont sans pitié. Ils n’entendent pas céder même une portion congrue de la terre aux femmes ; qu’elles soient leurs sœurs, mères ou épouses. « Le foncier n’est pas un sujet qui est à l’apanage des enfants, c’est un sujet très délicat, qui inquiète et qui fait peur. Le partage de l’héritage des terres entraine chez nous des dissensions, la mort et fait des exilés. Cependant, les nouvelles dispositions juridiques favorisent la femme et lui donne un droit d’accès égal. Et nous devons-nous conformer à cela» a témoigné le C.A de Houèko.

Photo de famille des participants de Houèko à Covè

Photo de famille des participants de Houèko à Covè

« Et pourquoi pas les femmes ? », c’est le titre du film projeté aux participants composés pour la plupart des femmes, des élus locaux et quelques présidents des Sections villageoises de Gestion foncière (SVGF). En milieu rural, l’activité prédominante des femmes est l’agriculture et la transformation des produits agricoles. Mais, comment peut-on développer cette agriculture si la femme qui est en aval et en amont de la production agricole ne dispose de pas de terre sécurisée ?

La réponse à cette préoccupation se trouve dans ce film à travers l’applicabilité des  textes juridiques. Il s’agit entre autres, de  l’article 18 de la Constitution du 11 décembre 1990 qui prône l’élimination de la discrimination de la femme ; l’article 619  du Code des personnes et de la famille qui stipule que tous les enfants doivent hériter de leur parent à part égale sans distinction de sexe et d’âge et l’article 387 du Code foncier et domanial qui invite les héritiers à une parfaite entente pour aller au partage des ressources naturelles laissées par leur défunt père. Pour y parvenir, la tenue d’un conseil d’administration de famille réunissant tous les enfants est obligatoire de même que le procès-verbal issue de cette réunion. En cas de mésentente, les enfants, peuvent recourir à la médiation d’une tierce personne influente de la localité ou saisir le tribunal en l’absence de testament.

Par ailleurs, pour jouir de ses droits de propriété foncière, les héritiers ont l’obligation de faire les formalités administratives nécessaires qui requièrent l’homologation du tribunal et la délivrance d’un titre foncier, seule pièce valable et inattaquable.

M.Robert Houndji, chef du village de Hounvi-Guèli, président de la SVGF de sa localité

M.Robert Houndji, chef du village de Hounvi-Guèli, président de la SVGF de sa localité

Les présidents des SVGF entrent dans la danse

Pour corroborer ces allégations, le chef du village de Hounvi-Guèli de l’Arrondissement de Houèko, Robert Houndji, (l’actuel président de la SVGF de sa localité) témoignera que depuis son installation à la tête de la section villageoise, il est incompris de la population malgré ses explications relatives aux nouvelles dispositions.

« Les gens ont du mal à nous comprendre. C’est comme si, nous inventons ces nouvelles dispositions qui s’imposent à nous tous. Tous les élus locaux, chefs du village ont bénéficié déjà plusieurs formations de renforcement de capacité sur le contenu du code foncier et domanial. Et le processus de vente et d’achat de terre doit être respecté scrupuleusement. Nous n’avons pas le choix, cela s’impose à nous désormais » a-t-il expliqué à la population.

 

Photo : Présidium – photo de famille et Robert Houndji,

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>