Flash Infos:

Séminaire régional des Ordonnateurs nationaux et régionaux du Fonds Européen de Développement pour l’Afrique de l’Ouest

Résoudre le problème majeur du financement à long terme

Cotonou, la ville des Accords ACP-UE accueille du 19 au 20 janvier 2017 au Palais des Congrès, le séminaire régional des Ordonnateurs nationaux et régionaux du Fonds Européens de Développement (FED) pour l’Afrique d’ l’Ouest. A cet effet, les ministres des Finances de la région ont massivement répondu à l’invitation du pays hôte, le Bénin pour réfléchir sur l’Aide au développement l’un des vecteurs de la coopération entre l’Union Européenne et les pays d’Afrique Caraïbe et Pacifique, sur la mobilisation des ressources internes, le financement hors ressources internes et faire des propositions pour améliorer la fin du 11ème FED.

Présidium à l'ouverture des travaux

Présidium à l’ouverture des travaux

En effet l’objectif de ce séminaire régional, est de marquer un tournant décisif dans les relations ACP-UE par rapport au financement de développement et de permettre enfin des contributions significatives pour la région ouest-africaine. Pour ce faire, des questions relatives au financement du développement, liées au réchauffement climatiques, au terrorisme, etc. seront au cœur des échanges.

«Ce séminaire donne l’opportunité de discuter et d’échanger entre Ordonnateurs, sur des questions de l’heure et de parler des bonnes pratiques au niveau des Etats membres afin de combler les lacunes de connaissances et tirer les leçons des expériences. C’est également l’occasion d’échanger avec les partenaires» a déclaré M. Henrique BANZE, Sous-Secrétaire général du Groupe ACP à l’ouverture des travaux.

Saluant le pays hôte de cette rencontre régionale, M. Banzé rappelle que la présente réunion offre une fois encore aux participants l’occasion de réfléchir sur un certain nombre de questions pertinentes. « Nous pensons qu’il est important de consolider nos relations au sein du Groupe ACP afin de pouvoir continuer la lutte contre la pauvreté ».

Mobilisation des ressources internes, une préoccupation majeure

Les réflexions à ce séminaire tourneront autour de deux axes majeurs : le premier axe offrira une tribune aux participants de poser des questions sur quoi faire pour améliorer nos propres contributions internes au financement du développement ; comment faire pour sécuriser nos ressources internes et les accroître pour mieux financer le développement et échanger sur les bonnes pratiques.

« Nous allons partager nos expériences d’un pays à l’autre et nous enrichir mutuellement sur les questions de sécurisation et d’accroissement de ressources internes. Nous allons également discuter de comment faire pour améliorer et accroître  notre capacité à financer notre développement hors des ressources internes » a souligné l’Ordonnateur national, Romuald Wadagni.

Une vue des participants

Une vue des participants

Problème majeur : l’octroi des Financements à long terme

Le deuxième axe des réflexions est la durée des aides accordées aux pays ACP. Le ministre Wadagni note qu’il est facile aujourd’hui, au niveau international, de s’endetter à des durées 20 ans et plus. Pendant ce temps, la région ouest-africaine souffre de déficits significatifs en matière d’infrastructures lourdes. Des infrastructures dont les retours sur investissements ne sont pas forcément automatiques mais indirects à la limite. La remarque aujourd’hui est que dans la région, il est difficile aujourd’hui de trouver des financements d’une durée de 10 ans et plus. Une préoccupation qui tient à cœur aux participants.

Face à cette situation, ceux-ci invitent les partenaires à les accompagner dans cet élan ; d’autant plus que les premières responsabilités consistent à mobiliser les ressources internes. Ils s’engagent à faire des réformes nécessaires pour les sécuriser et les accroître. Mais de l’autre côté, il faut forcément résoudre le problème majeur de financement à long terme.

Durant les deux jours de travaux, les participants vont réfléchir et apporter leurs contributions sur les deux communications récentes de l’Union Européenne : « Un partenariat renouvelé avec les pays ACP, post-2020 » (Cadre de développement de coopération entre l’UE et les pays ACP : le consensus pour le développement et le cadre de coopération après 2020). Les sous-panels se déclinent comme suit : « Paix, sécurité et stabilité régionale : quelle réponses aux défis régionaux ? » ; « Financement des infrastructures et compétitivité régionale : quel rôle pour le secteur privé et les banques régionales de développement?» ; « Fonds fiduciaire d’urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique » et « Mise en œuvre de la Facilité d’investissement ».

L’analyse des différentes communications offrira l’opportunité d’une rétrospection sur l’état de l’aide et la contribution que la région peut apporter en termes de propositions pour améliorer la fin du 11ème FED et surtout préparer l’après-Cotonou.

Rappelons qu’en prélude à cette réunion des Ordonnateurs, il a été organisé le mardi 17 janvier dernier, une réunion préparatoire dont le compte-rendu, présenté par le DC-MEF, Servais Adjovi est reversé dans la présente réunion pour validation.

La tenue de la présente réunion est issue d’une décision prise au niveau du Groupe ACP. Trois autres séminaires se tiendront également au cours de l’année 2017 en Afrique centrale, en Afrique de l’Est et dans les caraïbes.

Aline ASSANKPON

 

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>