Flash Infos:

Séance de partage et de clarification sur les Objectifs du Développement Durable(ODD) avec le clergé : « D’ici Décembre 2015, on ne parlera plus des OMD, mais plutôt des ODD »

Une séance de partage et de clarification sur les Objectifs du Développement durable (ODD) s’est tenue ce vendredi 24 juillet entre le Ministre  d’Etat à la Présidence de la République chargé de la Coordination des Politiques de mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), des Objectifs de Développement Durable (ODD) et des Grands Travaux, le Professeur Fulbert AMOUSSOUGA–GERO, la Représentante Résidente du PNUD, Coordonateur du Système des Nations Unies au Bénin, Mme Rosine SORI COULIBALY et le Clergé béninois, Son Excellence Monseigneur, l’Archevêque de Cotonou, Président de la Conférence Episcopale du Bénin, Antoine GANYE, au Chant d’Oiseau de Cotonou.

Le ministre d’Etat en charge de la Coordination des Politiques de mise en œuvre OMD, des ODD et des Grands Travaux, le Professeur Fulbert AMOUSSOUGA–GERO et Son Excellence Monseigneur, l’Archevêque de Cotonou, Président de la Conférence Episcopale du Bénin, Antoine GANYE.

Le ministre d’Etat en charge de la Coordination des Politiques de mise en œuvre OMD, des ODD et des Grands Travaux, le Professeur Fulbert AMOUSSOUGA–GERO et Son Excellence Monseigneur, l’Archevêque de Cotonou, Président de la Conférence Episcopale du Bénin, Antoine GANYE.

En effet, cet exercice de clarification et de partage relève de la mission assignée par le Chef de l’Etat béninois et le Secrétaire Général des Nations Unies, qui consiste à vulgariser et à sensibiliser les populations sur les tenants et aboutissants des Objectifs du Développement durable (ODD) ; après l’échéance à termes des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

« Nous devons être inclusifs, nous devons rester à l’écoute, nous devons partager avec toutes les populations et nous devons échanger car nous sommes convaincus que nous ne pouvons détenir la vérité absolue. Nous ne pouvons que l’approcher à condition d’avoir l’humilité de faire taire le moi et d’écouter les autres » a déclaré le Professeur Fulbert Amoussouga Géro.

A ce propos, un programme de trois communications a été soumis au Clergé pour recueillir  son point de vue et ses appréciations. La première, sur « Le processus d’adoption et contenu des ODD » a été présentée par M. Fulbert Amoussouga Géro ; la seconde, « Enjeux sociaux,  économiques et environnementaux  des ODD », par  la Représentante Résidente du PNUD, coordonateur du Système des Nations Unies au Bénin, Mme Rosine SORI COULIBALY et la troisième, « Dynamique démographique des ODD » par le Représentant Résident de l’UNFPA au Bénin, Monsieur Koudaogo OUEDRAOGO.

Très enthousiaste, Son Excellence Monseigneur, l’Archevêque de Cotonou, Président de la Conférence Episcopale du Bénin, Antoine Ganyè, a dit toute sa reconnaissance et sa gratitude à l’endroit des représentants du Gouvernement béninois et des Nations Unies.  Il rappela par la suite que la présente séance fait suite à une petite séance tenue précédemment où il a été souhaité que les échanges soient partagés en assemblée de prêtres et de religieuses pour que les diocèses en profitent. Raison pour laquelle, à la suite de l’appel du Clergé, les autres diocèses ont envoyé des représentants pour prendre part à la présente séance. De l’avis de l’Archevêque, ces derniers devront à leur tour, restituer leurs acquis dans leur diocèse.

Pour cet exercice d’éclaircissements sur les OMD et les ODD, l’Archevêque de Cotonou indique que : « L’Eglise catholique, même si elle n’est pas d’accord avec quelqu’un ou avec une théorie ou avec une philosophie ; l’Eglise catholique cherche quand même par honnêteté intellectuelle à comprendre parce que quand on comprend on peut bien parler de ce qu’on a compris, on peut mieux utiliser les termes, on peut mieux participer dans la mesure où on y peut participer » explique l’Archevêque avant de poursuivre.

« Personne n’est indifférent vis-à-vis du  développement ; ce n’est pas possible ! Mais ce qui nous a fait peur, ce qui nous a effrayé, c’est tout ce qu’on a enfoui dans ce qu’on a appelé les Objectifs du Millénaire pour le Développement. C’est cela qui nous a effrayé et c’est pourquoi nous avons volé vers vous pour nous donner quelques lumières là-dessus  et après nous permettre d’échanger avec vous librement simplement puisque nous sommes des délégations ici. Nous devons aller rendre compte.  Alors donc, ces échanges apporterons un plus »  a souligné Monseigneur Antoine Ganyè.

Une vue partielle des participants

Une vue partielle des participants

Intenses échanges très fructueux

A la suite des trois communications, les OMD, ODD, les questions de l’éthique, des relations de coopération entre les pays du Nord et du Sud, des risques d’acculturation des pays africains, d’invasion culturelle, de l’avenir de la famille face aux problèmes de mondialisation, de la pauvreté, des dépendances des pays africains, de la montée du fondamentalisme religieux, du développement ont fait l’objet d’échanges fructueux avec  le concept de population vu par l’Eglise Catholique.

En somme, c’était une séance de partage très diversifiée où les deux parties – représentants du Gouvernement, des Institutions et du Clergé -  se sont séparées satisfaites de s’être enrichies mutuellement ; même si dans les échanges, il y a eu clairement des approches différentes sur certains aspects liés au développement.

La rédaction

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>