Flash Infos:

Addis Abeba: vibrant hommage à Donald Kaberuka

L’émotion était palpable, le 30 mars, lors de l’intervention de Donald Kaberuka, président de la Banque africaine de développement, dans le cadre

Ph:DR-Donald Kaberuka et Babacar Ndiaye, respectivement 7e et 5ème président de la BAD. Addis Abeba, le 30 mars 2015

Ph:DR-Donald Kaberuka et Babacar Ndiaye, respectivement 7e et 5ème président de la BAD. Addis Abeba, le 30 mars 2015

de la série des conférences annuelles Adebayo Adedeji lancée par la Commission Economique Africaine et à laquelle ont pris part les têtes pensantes, les décideurs politiques et les opérateurs économiques et financiers venus des quatre coins de l’Afrique.

Cette série de conférences qui porte le nom de celui qui fut Secrétaire exécutif de la CEA de 1975 à 1978 et Secrétaire général adjoint de l’ONU de 1978 à 1991, ne pouvait aussi bien commencer. L’ancien ministre rwandais des Finances, invité du jour, a livré un aperçu de l’immense tâche qu’il a eu à mener de manière pragmatique et dévouée au sein de l’institution qu’il préside depuis 2005.
Le 7e président de la BAD qui quittera ses fonctions cette année après deux mandats bien remplis et un exercice 2015 marqué par le retour de la banque à Abidjan, son siège statuaire, a reçu une série d’hommages spontanés à la fin de son speech.
D’abord par son devancier à la BAD, le sénégalais Babacar Ndiaye (5ème President de l’institution) qui a déclaré que «Kaberuka a placé la barre trés haut». Le successeur, quel qu’il soit, aura à relever le défi des la comparaison.
A la suite de M. Ndiaye, Trevor Manuel, emblématique ministre sud-africain des Finances des années Mandela et Mbeki, sortira de sa réserve habituelle pour un hommage improvisé: «Merci Donald Kaberuka pour ton leadership. L’Afrique t’est reconnaissante», lance-t-il sous une salve d’applaudissements.
Pour sa part, le Nigérien Ibrahim Hassane Mayaki, directeur de l’agence NEPAD, livrera un témoignage sur l’engagement de M. Kaberuka à accompagner sa structure dans la réalisation de ses objectifs.
Mais c’est certainement l’ancien président mozambicain, Joaquim Chissano (premier lauréat du prix Mo Ibrahim pour la bonne gouvernance), qui a exprimé l’hommage le plus solennel à l’endroit de Donald Kaberuka qu’il invite à rejoindre le forum des anciens chef d’Etat et grandes personnalités. Ce cercle nouvellement constitué regroupe des figures historiques de l’Afrique de ces dernières décennies comme Salim Ahmed Salim, ancien secrétaire général de l’OUA.
Répondant à cette pluie d’hommages, Donald Kaberuka a accepté de rejoindre ce cercle des anciens leaders qui jouera un rôle important dans la stabilisation des institutions politiques et contribuera à la réflexion globale sur la transformation économique et sociale de l’Afrique. A Financial Afrik qui lui demandait s’il y avait une vie aprés la BAD, Kaberuka répondra sans hésiter: «Oui, il y a bien une vie. Je reste au service de l’Afrique».

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>