Flash Infos:

Accroître le potentiel économique des PMA à travers l’agriculture : Nouveau modèle économique en sciences, innovation et accès au marché”.

La Mission Permanente de la Nouvelle Zélande auprès des Nations Unies a organisé ce mardi 29 juillet, en partenariat avec le PNUD, le Centre du Commerce International et le Gouvernement du Bénin, une session parallèle de haut niveau sur le thème : “Accroître le potentiel agricole des PMA par des partenariats productifs : nouveau modèle économique en sciences, innovation et accès au marché”.

Les animateurs du Panel sur l’accroissement du potentiel agricole des PMA

Les animateurs du Panel sur l’accroissement du potentiel agricole des PMA

Cette session vise à partager les expériences sur le potentiel de transformation du secteur agricole et à offrir des cadres de partenariat aux PMA en vue d’accroître leurs potentialités économiques.

La rencontre a été l’occasion de partager des connaissances et de tisser des relations sur les questions essentielles des partenariats en matière de développement. Participent à cette session les ministres et des experts agricoles venus de la Nouvelle Zélande, du Sénégal, du Tchad, du Niger, de Madagascar, de la République Démocratique du Congo, de la République du Congo et du Bénin. On note aussi la présence des partenaires du secteur privé, notamment la Chambre de Commerce et d’Industrie des Bénin, l’entreprise Katheric Bénin et d’autres entrepreneurs du secteur privé. Les intervenants ont échangé sur le potentiel des partenariats dans le domaine de l’agriculture pour contribuer à la croissance économique et au développement.

Une vue des participants du panel

Une vue des participants du panel

Le panel a été présidé par Mme Naomie Azaria Honhoui, Ministre de l’Industrie, du Commerce et des Petites et Moyennes Entreprises du Bénin avec à ses côtés M. Abdoulaye Mar Dieye, Administrateur Assistant et Directeur du Bureau régional pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement. Mme Arancha Gonzalez, Directrice exécutive du Centre du Commerce International (CCI) a assuré la synthèse des travaux. La modération de la rencontre  a été assurée par l’Ambassadeur Amanda Ellis de la Nouvelle Zélande. Outre ses personnalités, quatre autres ministres ont pris part à ce panel représentant respectivement le Tchad, le Madagascar, la RD Congo et le Vanuatu.

Il faut signaler que la Nouvelle Zélande est en tête au niveau mondial pour la production agricole et l’innovation. (Ndlr : Nous y reviendrons plus en détail dans nos prochaines publications).

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>