Flash Infos:

Ciné-Fora de sensibilisation des femmes dans les communes du Zou : Les fleurs commencent par tenir la promesse des fruits…

Ph: DR-: Le présidium à l'ouverture de la journée de sensibilisation (de Gauche à droite) Mme Merveille Ayihounton CAO-Bénin, M. Alain Hounsou SGM et M. Mounirou Tchacondoh, Coordonnateur national du Projet EWOH2 de la KAS.

Ph: DR-: Le présidium à l’ouverture de la journée de sensibilisation (de Gauche à droite) Mme Merveille Ayihounton CAO-Bénin, M. Alain Hounsou SGM et M. Mounirou Tchacondoh, Coordonnateur national du Projet EWOH2 de la KAS.

« L’accès des femmes à la terre et les dispositions juridiques au Bénin », c’est le thème autour duquel sont axées les manifestations prévues pour la journée de sensibilisation intitulée Ciné-Fora à la mairie de  Zangnanado. Organisée par la Konrad Adenauer Stiftung avec la collaboration du Centre Afrika Obota, la journée de sensibilisation – des acteurs à divers niveaux (femmes et élus locaux) – qui vient d’être lancée ce lundi 10 Décembre 2018, devra s’étendre au niveau de six communes dans le département du Zou. Il s’agit notamment des communes de Zangnanado, de Covè, de Ouinhi, de Zakpo-Ta, de Djidja et de Zogbodomey. A Zangnanado, la Commission permanente des Affaires domaniales et Environnementales a saisi l’occasion pour informer la population sur la délivrance de l’Attestation de détention coutumière (ADC) qui prend effet à partir du 1er Janvier 2019.

 (Aline ASSANKPON)

Ci-contre, M. Pascal Didier Zinsou (CAO) et les participants

Ci-contre, M. Pascal Didier Zinsou (CAO) et les participants

La commune de Zangnanado étant la première étape d’une campagne de sensibilisation de six jours dans le département du Zou. Déjà, cette première étape a connu un franc succès avec la mobilisation de plus d’une centaine de participants. Ils sont venus de tous les arrondissements de la commune, différents acteurs à divers niveaux, femmes en milieu rural et élus locaux (chefs quartiers, de villages, d’arrondissements et agents administratifs de la Mairie.

 

L’enjeu est de taille : informer et sensibiliser sur les nouvelles dispositions juridiques. Jadis sujet presque tabou, les droits d’accès des femmes sont aujourd’hui encadrés par le Code foncier et domanial. Ce qui justifie une forte mobilisation des acteurs notamment les CoGEF (Comité de Gestion foncière) et les SVGF (Section villageoise de gestion foncière dirigée par les chefs de village).

 

Des participants très intéressés par les thématiques sur le foncier

Des participants très intéressés par les thématiques sur le foncier

L’organisation de ces journées s’inscrit en effet dans le cadre de la mise en œuvre du Projet EWOH2,  intitulé « Un seul monde sans faim » qui est piloté par la Konrad Adenauer Stiftung (KAS) depuis 2016 au Bénin. L’objectif étant de faire en sorte que les femmes –maillon indispensable de la production agricole – puissent avoir un accès libre et équitable aux terres et aux droits d’usage des terres.

 

« Nous avons voulu réunir les braves femmes de nos campagnes pour discuter autour de la problématique de l’accès de la femme à la terre, notamment les dispositions juridiques prévues par le Code foncier et domanial au Bénin. Associés ces acteurs à cette activité est une œuvre utile » a souligné le Coordonnateur national du Projet EWOH2, M. Mounirou Tchacondoh.

 

Le Secrétaire général de la Mairie invitera pour sa part, les participants à saisir cette opportunité offerte  pour comprendre les tenants et aboutissants du nouveau code foncier et domanial et exposer leurs diverses préoccupations relatives au foncier. Car selon lui, indéniablement, la femme dispose des droits presque sur tous les plans socio-culturels et cultuels. Donc redonner à la femme son droit d’accès à la terre et aux ressources naturelles n’est qu’une justice qui est faite.

 

La projection du film sur les droits de la famille et des successions, les droits fonciers et les procédures de recours en cas de violation des droits a non seulement planté le décor, mais résume d’entrée de jeux, les deux communications qui ont meublé cette journée. Il s’agit notamment des présentations sur « Les droits fonciers des femmes et la sécurisation foncière au Bénin » et « Les procédures de confirmation des droits fonciers et les recours possibles en cas de violation des droits » présentées successivement par Mme Ayihounton Merveille Sènami (ancienne boursière KAS, Secrétaire en charge du Suivi des projets et des partenaires à la CAO-Bénin  et M. Pascal Didier ZINSOU, Administrateur à la CAO-Bénin. Ces thématiques qui ont suscité beaucoup d’intérêt de la part des participants à travers des questions et préoccupations relatives aux droits de propriété foncière.

 

M. Allomavo S.Clément, Chef service Service des Affaires domaniales et Environnementales à la mairie de Zangnanado délivrant son message.

M. Allomavo S.Clément, Chef service Service des Affaires domaniales et Environnementales à la mairie de Zangnanado délivrant son message.

Au niveau communal, la Commission permanente des Affaires domaniales et environnementales, a saisi l’occasion pour informer l’assistance sur la mise en œuvre des nouvelles dispositions du Code foncier et domanial. Selon le président de cette commission, M. Damase Akpoyètè (C.A. d’Agonli-Houégbo) et M. Clément Allomavo Chef Service Affaires domaniales et environnementale, à partir du 1er Janvier 2019, toutes les transactions foncières seront faites sur la base de la délivrance de  l’Attestation de Détention Coutumière (ADC). A cet effet, ils invitent les CoGEF et les SVGF à informer la population à la base qui impérativement doit se conformer à ces nouvelles dispositions.

 

Photo de famille des participants à l'ouverture des travaux

Photo de famille des participants à l’ouverture des travaux

Toute modestie gardée, l’on peut affirmer que les activités de sensibilisation, d’information et de vulgarisation sur les dispositions juridiques du Code foncier et domanial organisées par la Konrad Adenauer à travers les trois départements du Bénin, commencent ainsi par tenir la promesse des fruits.

 

Par ailleurs, notons que les activités de Ciné-Fora sont prévues pour se dérouler dans six (06) communes du département du Zou, du 10 au 15 Décembre 2018. L’équipe de la CAO et de la KAS vont parcourir Zangnanado, Covè, Ouinhi, Za-Kpota, Djidja et Zogbodomey. Bon vent à cette épique !

 

 

 

 

réunissant environ 115 participants

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>