Flash Infos:

Semaine du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest à Banjul en Gambie: Les enjeux et défis de la nutrition au menu des échanges

La Semaine du Sahel, un rendez-vous annuel de dialogue et de concertation sur les enjeux alimentaires

La Semaine du Sahel, un rendez-vous annuel de dialogue et de concertation sur les enjeux alimentaires

Après Cotonou, la capitale économique du Bénin, Banjul la capitale du Gambie accueille du 3 au 8 Décembre 2018, la Semaine du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest. Organisée par le Club du sahel (CSAO) et l’OCDE, la semaine est devenue un rendez-vous annuel de dialogue et de concertation sur les enjeux alimentaires ; «the place to be » des parties prenantes du développement de la région. Un espace unique d’échanges informels, de travail en réseau et de construction de partenariats. L’édition 2018 est accueillie par le Gouvernement de la Gambie sous l’égide de la CEDEAO et de l’UEMOA et se déroule actuellement à l’hôtel Labranda Coral Beach.

La 34e réunion annuelle rassemble les principales parties prenantes de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la région autour du thème : « Apprentissage mutuel et partage des connaissances ». Les questions nutritionnelles sont au cœur des débats. Si la disponibilité alimentaire et l’accès à la nourriture restent des défis importants, l’utilisation adéquate des aliments est également primordiale dans une région qui entame sa transition alimentaire dans un contexte d’urbanisation rapide.

Officiellement lancée ce lundi 3 décembre 2018, la Semaine du Sahel a vu la participation de nombreux représentants de haut niveau venant de 17 pays Ouest-africains et sahéliens et d’autres pays du monde. C’était aussi l’occasion pour  lancer la 34ème Réunion du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA). A l’agenda de cette semaine, plusieurs autres activités et événements pour partager les bonnes pratiques entre les peuples de la région.

Selon l’expert, membre du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA), M. Abel Gbètoénonmon (qui prend une part active à cette semaine), au deuxième jour, ce mardi 04 décembre, l’UNICEF a planté le décor et interpellant  les participants et les gouvernants sur les cas spécifiques des mères adolescentes.  « Les acteurs de la société civile par la voix de Mamadou Cissokho ont attiré l’attention sur l’importance de la famille comme maillon à prendre en compte dans les approches visant à s’appuyer sur les communautés à la base » a rapporté M. Gbètoénonmon.

Comme approches innovantes qui méritent d’être mise à échelle, le Prof Rock Mongbo, Secrétaire permanent du Conseil pour l’Alimentation et la Nutrition (CAN), Point focal SNU au Bénin mettra l’accent sur l’approche basée sur les communautés et les améliorations apportées à l’expérience béninoise des cantines scolaires. Aussi,  insiste-t-il sur la nécessité de prendre en compte les dynamiques sociales et les dotations naturelles des écosystèmes de chaque territoire ou de chaque communauté à la base en ce qui concerne la question de l’agriculture sensible. De même, l’accent a été mis sur l’importance de l’accès des femmes aux ressources (notamment le foncier) et sur l’autonomisation des femmes.

Les objectifs de la semaine

Organisée depuis une dizaine d’années, l’objectif de cette semaine est de développer des passerelles entre l’Afrique de l’Ouest et le reste du monde afin de faire en sorte que les préoccupations du continent soient entendues sur la scène internationale. A  ce jour, la Semaine et les réunions biannuelles du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) se sont déroulées annuellement et successivement dans les capitales suivantes : Bamako, Accra, Praia, Ouagadougou, Abidjan, Milan, Bruxelles, Abuja, Cotonou et Banjul.

« Je suis certain que le Club continuera à grandir et à remplir ses missions en tant que plateforme de dialogue sans équivalent dans le paysage international de développement. La Semaine est une formidable opportunité pour échanger les informations, approfondir le dialogue et développer la confiance entre les parties prenantes de la région» souligné le président de la CSAO, M. François-Xavier De Donnea dont le mandat touche à sa fin : « Cette année verra ma dernière Semaine du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest ».

La nouvelle Gambie

L’édition 2018 a eu l’opportunité de se dérouler dans une « nouvelle Gambie », un pays qui aspire à construire un État moderne, stable et responsable, fondé sur la démocratie, la bonne gouvernance, le respect des droits humains, la sécurité et la prospérité pour tous. « Le renforcement de l’intégration régionale est particulièrement important pour un pays comme la Gambie qui est étroitement lié au Sénégal, la totalité de son territoire n’étant qu’à quelques kilomètres des 750 km de frontières partagées ; le commerce transfrontalier y est dynamique avec une population extrêmement mobile qui partage un patrimoine culturel ».

Rappelons que les travaux préliminaires de l’Edition 2018 de la Semaine du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest ont démarré samedi 1er décembre avec un atelier d’information des médias. Une rencontre qui a permis aux journalistes gambiens de se préparer pour la semaine à travers des partages d’information et de réseautage.

Aline ASSANKPON

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>