Flash Infos:

Journée de l’Excellence à la Faculté des Lettres, Langues, Arts et Communication (FLLAC) : 16 Enseignants promus en grades du CAMES tandis que 02 autres déposent le tablier de l’enseignement

Présidium au lancement de la cérémonie d'hommages aux Enseignants méritants

Présidium au lancement de la cérémonie d’hommages aux Enseignants méritants

La Faculté des Lettres, Langues, Arts et Communication (FLLAC) a célébré l’excellence de ses enseignants au cours d’une cérémonie d’hommages organisée par les autorités rectorales et décanales de la faculté. Une grande cérémonie dont le déroulé a consacré d’une part, la remise de toges et d’épitoges aux 16 enseignants et enseignantes promus aux différents grades du CAMES au titre de l’année 2018 et d’autre part, la reconnaissance à travers un hommage mérité aux deux plus anciens enseignants appelés à faire valoir leur droit à une pension de retraite. Il s’agit des professeurs titulaires des Universités du CAMES, Bienvenu Koudjo et Léonard Koussouhon. C’était le Vendredi 16 Novembre dernier à l’Amphi Itno Idriss Deby en présence des autorités gouvernementales, collègues, parents, amis et étudiants.

(Aline ASSANKPON)

Ph: DR: Collègues, Amis, parents et Etudiants n'ont pas voulu se faire conter l'événement

Ph: DR: Collègues, Amis, parents et Etudiants n’ont pas voulu se faire conter l’événement

La valorisation du capital humain est un précieux chantier qui conduit inexorablement au développement individuel et collectif. La Faculté des Lettres, Langues, Arts et Communication (FLLAC) en fait désormais son cheval de bataille en honorant dès lors que c’est nécessaire, les enseignants de son entité qui œuvrent  pour  l’excellence.

En effet, en donnant de la visibilité à ceux qui se sont distingués par des performances académiques plus remarquables et à ceux qui ont officiellement fini de rendre de bons et loyaux services sur le terrain de l’enseignement, c’est toute la nouvelle Faculté des lettres, langues, Arts et Communications  – née à peine il y a deux ans – qui est honorée. Puisque cette journée de l’excellence, la deuxième du genre, organisée, s’inscrit dans la vision du Président Patrice Talon et de son gouvernement : celle de célébrer l’excellence quand elle se manifeste afin de créer une saine émulation autour des valeurs du travail.

Ph: DR- Des participants très séduits par la qualité de la célébration de journée de l'excellence

Ph: DR- Des participants très séduits par la qualité de la célébration de journée de l’excellence

Deux événements célébrés en un : un hommage, les plus méritants rendu aux deux plus anciens enseignants admis à faire valoir leur droit à une pension de retraite. Il s’agit des Professeurs titulaires des universités de Conseil Africain Malgache pour l’Enseignement supérieur (CAMES), Messieurs Léonard Koussouhon et  Bienvenu Koudjo, actuel Directeur du cabinet du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS) ; et la présentation à la communauté universitaire et estudiantine, des enseignants de la FLLAC inscrits au CAMES au titre de l’année 2018.

Après les trois allocutions des autorités décanale, rectorale et gouvernementale, qui ont marqué l’ouverture officielle de cette journée d’excellence, les participants ont eu droit à une projection vidéo sur le parcours académique (grades, écrits, savoirs, savoir-faire et savoir être) des différents récipiendaires du jour, notamment : Retraités et Professeurs titulaires, Maîtres de conférences et Maîtres assistants ; le tout ponctué par des chants et danses traditionnels.

Le Professeur titulaire des Universités du CAMES, Bienvenu Koudjo entouré du Vice-Doyen de la FLLAC, Prof Atabavikpo, de Mme le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso et du Doyen de la FLLAC, Professeur Flavien Gbéto

Le Professeur titulaire des Universités du CAMES, Bienvenu Koudjo entouré du Vice-Doyen de la FLLAC, Prof Atabavikpo, de Mme le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso et du Doyen de la FLLAC, Professeur Flavien Gbéto

Un hommage mérité rendu aux deux « Généraux » du monde universitaire

En effet, M. Léonard Koussouhon, professeur titulaire des universités (CAMES), spécialiste de la linguistique anglaise, de la littérature et civilisation africaine des pays anglophones et M. Bienvenu Koudjo, Professeur titulaire des universités (CAMES), spécialiste de la littérature africaine, du théâtre et de la musicologie, ont eu le mérite d’accomplir de bons et loyaux services à la nation béninoise et au monde en étant enseignants à la FLLAC.

A ce titre, la communauté universitaire et l’équipe décanale de la FLLAC ont été très reconnaissantes à ces deux « Généraux du monde universitaire » à travers des cadeaux et enveloppes financières à titre symbolique. C’était une occasion de remplir publiquement un  devoir de reconnaissance vis-à-vis des enseignants qui ne cessent de se battre pour porter haut l’étendard  de la Faculté voire de l’Université d’Abomey-Calavi partout dans le monde.

Remise de cadeaux au professeur titulaire des Universités du CAMES, Léonard Koussouhon

Remise de cadeaux au professeur titulaire des Universités du CAMES, Léonard Koussouhon

«Nous mesurons la grandeur de cette cérémonie noble et motivante. Soyez fiers de recevoir cet hommage mérité et d’être célébrés de votre vivant, car après vous, ce n’est certainement plus vous. Nous partageons avec vous, votre joie et l’hommage que toute la communauté universitaire vous rend ce jour. Messieurs les Généraux du monde universitaire, vous l’avez valablement mérité de par votre profession d’enseignant, de formateur, d’éducateur, de chercheur et de développeur » a déclaré le professeur Maxime da Cruz, Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC).

Connus et régulièrement cités, ces deux généraux ont formé avec grand soins, des élites et élites valables et ont laissé une marque scientifique indélébile non seulement pour la république mais également au plan régional, continental et mondial. « L’institution que vous avez servie vous restera redevable durant toute son existence car les hommes et les femmes passent, mais les institutions restent » a souligné le Recteur de l’UAC.

Divers groupes folkloriques faits de chants et danses traditionnels ont agrémenté la journée d’excellence

Divers groupes folkloriques faits de chants et danses traditionnels ont agrémenté la journée d’excellence

La FLLAC  a enregistré un succès fulgurant au CAMES 2018

L’autre grande cérémonie est le port de toge aux nouveaux Maîtres-assistants et de l’épitoge aux Maîtres de conférences et aux professeurs titulaires promus en grades. En effet, les nobles taches et missions dont l’accomplissement contrôlé conduit l’Enseignant à parcourir au fil des années, les différents grades vers les sommets de l’excellence du savoir et de la connaissance de sa spécialité.

Ainsi, à l’issue de sa 40ème session des Comités consultatifs interafricains (CCI) du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement  Supérieur (CAMES) en juillet 2018 au Niamey (Niger), la FLLAC a enregistré un succès fulgurant. Sur 17 enseignants candidats présentés aux divers grades, 16 ont été déclarés inscrits sur les listes d’aptitudes ; soit plus de 94 % promus. Il s’agit notamment de : Huit (08) Maîtres-Assistants ; Six (06) Maîtres de Conférences et Deux (02) Professeurs titulaires. Parmi ces admis, figurent trois (03) femmes enseignantes à raison d’une par grade.

Devant collègues, étudiants, parents et amis, ces différents récipiendaires ont officiellement porté leurs nouveaux grades. Des toges à une barrette, révélateur de leur corps de métier pour les Maîtres-Assistants ; des épitoges à deux barrettes pour les Maîtres de conférences et à trois barrettes pour les Professeurs titulaires, symbole de leur grade académique.

Très ovationnés, ces différents récipiendaires sont invités par le Doyen de la FLLAC, Prof Flavien Gbéto, à bien prendre soin de leurs toges et épitoges et à faire en sorte que le port leur rappelle la fierté et la dignité de l’Enseignant du supérieur. « C’est un pas qu’on ne franchit jamais par un coup de hasard. Vous constituez pour la communauté universitaire des modèles et vous devez le demeurez en mettant tout votre potentiel  intellectuel et votre leadership au service de la formation des générations montantes, à l’accroissement de la recherche, le tout en vue de la résolution des problèmes de notre pays, le Bénin ».

Saluant l’initiative qui fonctionne comme une célébration des Meilleurs afin de donner un coup de fouet à l’indolence intellectuelle ; Mme le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS), Marie-Odille Attanasso a félicité les nouveaux récipiendaires. « Je voudrais féliciter les enseignants et enseignantes qui, par leur inscription sur les différentes listes d’aptitude du CAMES, ont mérité la distinction de leur paire des grades supérieurs dans l’accomplissement de leur noble tâche et dans la formation des élites et cadres compétents au service de la nation ».

Aussi, saisit-elle l’occasion pour  exhorter les futurs candidats à bien se préparer pour emboiter les pas à ceux et celles qui sont aujourd’hui célébrés.  «J’invite chaque enseignant et enseignante à jouer sa partition en vue de peser les nobles idéaux du Gouvernement. Car le secteur de l’Education en général et celui de l’Enseignement supérieur en particulier, occupe une bonne place dans le Programme d’action du Gouvernement ».

A l’endroit des deux retraités de l’enseignement supérieur, elle dira : « La célébration de l’excellence ne sera pas complète si on oubliait ceux qui ont parcouru toutes les étapes en formant des élites et cadres, fouillé les arcanes de la recherche pour apporter leur connaissance à leur spécialité et qui s’apprêtent à déposer le tablier de l’enseignement pour jouir d’un repos bien mérité sur ce plan ».

Cri de cœur des Enseignants à l’endroit du Gouvernement

Loin d’être un simple rituel, il s’agit d’une lourde responsabilité  reconnaît le porte-parole des récipiendaires, le Professeur titulaire Tossou Okry Pascal, qui a remercié les uns et les autres et toute la communauté universitaire. Désormais, la responsabilité des enseignants est pleine, face à la détermination sans faille des uns et des autres pour des scores plus éloquents. Mais cette responsabilité  l’est plus encore, sans le recrutement d’autres enseignants. «Ayez pitié de nous M. le Directeur de cabinet, donnez-nous encore d’autres recrutement, d’autres camarades de lutte parce que la troupe que nous semblons constituer pour tenir l’édifice de l’Enseignement supérieur, commence par chanceler. L’effectif des étudiants grandi mais le nombre des enseignants diminue. S’il vous plait, portez ce message partout. Nous avons encore besoin de recrutement pour que les Généraux, Professeurs titulaires, Maîtres de conférences, Maitres-Assistants et Assistants soient nombreux afin que les Etudiants soient heureux ».

Célébrer l’excellence pour une saine émulation

Pour les jeunes inscrits sur la liste d’aptitude du CAMES, cette journée s’apparente à un appel à s’engager à fond dans l’accomplissement des missions à leur assignée et à un encouragement à persévérer dans l’amélioration de la qualité afin d’obtenir à la fin de leur carrière les plus hautes distinctions de l’Enseignement supérieur.

Car il faut le noter, l’Enseignement supérieur souffre d’un déficit criard d’enseignants en particulier la jeune Faculté, qui compte 63 enseignants pour plus de 13.000 étudiants de l’avis du Doyen de la FLLAC.  Alors que la norme recommandée par le REESAO pour une bonne application du système LMD exige un (01) enseignant pour 25 étudiants. Des chiffres qui révèlent la complexité de la tâche à accomplir dans ce haut lieu du savoir.

 

 Ci-contre, les Enseignants récipiendaires : professeurs titulaires, Maîtres de conférences et Maitres-Assistants

Ci-contre, les Enseignants récipiendaires : professeurs titulaires, Maîtres de conférences et Maitres-Assistants

Encadré-1 : Les 16 Enseignants promus aux grades du CAMES à la FLLAC

L’une des missions capitales de l’enseignement supérieur, c’est la recherche scientifique. Et l’Université est la seule entité nationale où la promotion est faite à l’extérieur à travers l’instrument continental de mesure de la qualité scientifique de la recherche et le résultat indéniable des enseignants chercheurs. Il s’agit du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement  Supérieur  (CAMES). Une institution sous régionale qui se présente comme un baromètre scientifique. Au titre de l’année 2018, 16 Enseignants sur les 17 candidats, sont inscrits sur les listes d’aptitudes différents grades du CAMES.

Professeurs titulaires : Professeur ZANOU CAPO-CHICHI Laure Clémence et Professeur TOSSOU OKRY Pascal.

Maîtres de conférences : Dr AGBOTON Florentine, Dr AGOSSAVI Simplice ; Dr AMOUSSOU Yémalo Célestin ; Dr DJENGUE Samuel ; Dr KOUTCHADÉ Sourou Innocent ; Dr SOSSOUVI Laurent-Fidèle.

Maîtres-Assistants : Dr DEGBEVI Comlan Athanase ; Dr HOUNZANGBE Zinsou Marcellin ; Dr IWIKOTAN Katchédé Etienne ; Dr LIGAN Dossou Charles ; Dr LIN, Mei-Chih épouse SOSSOUVI ; Dr MEDENOU Cossi Basile ; NOUWLIGBETO Fernand ; Dr SEGUEDEME Hergie Alexis.

 

 

Dr Ligan Dossou Charles, Maitre de cérémonie de la journée d'excellence, promu également Maître-Assistant

Dr Ligan Dossou Charles, Maitre de cérémonie de la journée d’excellence, promu également Maître-Assistant

Encadré-2: Dr LIGAN Dossou Charles promu Maître-Assistant livre ici ses impressions

C’est un sentiment de joie et de fierté aussi. Joie parce qu’il n’était pas donné à tout le monde de gravir cet échelon-là, mais nous l’avons passé avec dextérité et nous y sommes. Nous rendons grâce à Dieu qui nous a permis de tenir le pari. Ce n’était pas gagné d’avance. J’avoue que nous avons dû sacrifier plusieurs mois de travaux de recherches, des années de courses pour faire des collectes, des traitements et analyser des données pour publier des articles ; donner des enseignements et rendre aussi service à la communauté comme nous le recommande le CAMES.

J’avoue que la cérémonie que la FLLAC organise ce jour à l’intention de ces 16 Enseignants qui sont passés Professeurs titulaires, Maîtres de conférences et Maîtres-Assistants, est une cérémonie grandiose. C’est pour la deuxième fois que nous organisons une telle cérémonie et ça nous permet à nous  enseignants qu’il y a une attention que les autorités nous portent et c’est ça qui nous donne un peu de fierté ; parce que sans cela, nous allons demeurer des illustres inconnus dans notre milieu, dans notre communauté et c’est très important de le faire comme ça.

Je souligne au passage que le Professeur Flavien Gbéto tient particulièrement à la valorisation des cadres, du personnel, de ceux qui travaillent avec lui. Et c’est grâce à lui que nous avons cette fête-là aujourd’hui et je tiens vraiment à le remercier.

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>