Flash Infos:

Banque mondiale – Bénin / Lancement des activités dans le cadre des financements additionnels au secteur de l’agriculture au Bénin : 37 milliards F CFA pour financer les sous-secteurs prioritaires de l’ananas, l’anacarde, du riz et de la pisciculture

Ph: DR-: Les activités relatives aux projets PADA et PPAAO reprendront très bientôt grâce aux financements de la Banque mondiale.

Ph: DR-: Les activités relatives aux projets PADA et PPAAO reprendront très bientôt grâce aux financements de la Banque mondiale.

Les financements additionnels octroyés par la Banque mondiale au Projet d’appui à la diversification agricole (Pada) et au Projet de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (Ppaao) sont entrés dans leur phase effective. Les activités opérationnelles de ces nouveaux financements ont été lancées ce Cotonou le 19 janvier 2018, à travers une cérémonie présidée par Monsieur Gaston Dossouhoui, Ministre béninois de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche selon un communiqué de la Banque mondiale au Bénin.

D’un montant total de 65 millions de dollars (soit environ 37 milliards de francs CFA), dont 40 millions (environ 27 milliards CFA) le Pada et 20 millions (environ 12 milliards FCFA) pour le Ppaao, ces financements sont destinés à consolider les bons résultats acquis au titre de la phase initiale des deux projets.

« A travers le Pada et le Ppaao, la Banque mondiale apporte un soutien conséquent à la mise en œuvre du volet agricole du Programme d’actions du gouvernement », soutient Erick Abiassi, spécialiste principal du secteur agricole à la Banque mondiale. Il souligne qu’avec les nouveaux financements, la mise en œuvre des deux projets contribuera à changer de façon substantielle la physionomie des filières soutenues, tout en apportant un appui aux réformes en cours dans le secteur dont les objectifs sont pleinement en phase avec ceux du Groupe de la Banque mondiale, consistant à mettre fin à l’extrême pauvreté et à favoriser une prospérité partagée.

Les nouveaux financements vont assurer le passage à l’échelle des sous-secteurs prioritaires des projets, à savoir l’ananas, l’anacarde, le riz et le poisson. Ils s’étendront également à d’autres priorités du gouvernement, telles que la production maraichère et la culture du maïs.

« Ces financements sont en cohérence avec la stratégie de croissance pour la réduction de la pauvreté, et le Programme d’action du gouvernement (2016-2021) qui considère l’agriculture comme le secteur clé pour promouvoir la croissance et réduire la pauvreté. Ils sont également alignés sur la stratégie de partenariat Pays du Groupe de la Banque mondiale pour le Bénin approuvée en 2013, qui vise à renforcer la compétitivité et à accélérer la croissance durable dans le secteur agricole », précise le ministre Gaston Dossouhoui.

Au-delà de la mise en œuvre des projets d’investissement qu’elle appuie dans le secteur agricole des pays en développement, la Banque mondiale est convaincue que des réformes structurelles sont nécessaires à la transformation de ce secteur vital des économies africaines.

Le Pada et le Ppaao sont mis en œuvre à travers le Programme cadre d’appui à la diversification agricole (Procad), cadre de financement du secteur agricole de la Banque mondiale au Bénin. Le premier a pour objectif de restaurer et d’améliorer la productivité au champ et la valeur ajoutée post-récolte pour des chaines de valeur ciblées, notamment le riz, le poisson, l’anacarde et l’ananas. Le second vise le développement, la diffusion et l’utilisation des technologies en vue d’améliorer la productivité agricole et la croissance économique tout en réduisant la pauvreté chez les bénéficiaires. (Source : Banque mondiale- Bénin)

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>