Flash Infos:

Mémorandum de la PASCIB sur la Gouvernance économique et sociale

 Réunis en Assemblée générale ordinaire 2017 après les travaux de l’atelier sur l’auto-évaluation des services offerts à ses membres et du partenariat avec la CTB/PROFI, les membres de la Plateforme de la Société civile au Bénin (PASCIB) ont passé en revue les réalisations faites en 2016. Ils ont par ailleurs, analysé la situation socio-économique nationale après un an de gouvernement par le régime de la rupture et adopté le présent mémorandum.

En effet, près d’un an après l’accession au pouvoir du Président Athanase Guillaume Patrice  Talon, le programme d’action  du gouvernement (PAG) a été rendu public. Dans ce PAG, le PASCIB se réjouit de l’importance accordée au Secteur Agricole par le Gouvernement de Patrice Talon et salue les grandes ambitions incarnées par les projets phares retenus qui sont en lien avec la note d’orientation pour la promotion des filières agricoles adoptées.

Elle note une réelle ambition planifiée et chiffrée pour le développement socio-économique et salue également  les grandes ambitions du gouvernement à travers les projets phares retenus dans les autres secteurs notamment dans les infrastructures, du tourisme, des télécommunications, etc.

Convaincue, que toute réforme appelle un changement structurel et nécessite, non seulement l’implication en amont et en aval de toutes les catégories d’acteurs, mas une évaluation d’impact ex-ante, la PASCIB fait les constats préoccupants suivants et recommande :

Principaux constats

La gestion non participative qui prend le pas dans la gouvernance de la rupture et qui, par ailleurs est marquée par le recours plus ou accru aux marchés de gré à gré en violation flagrante du code des marchés publics.

L’empressement et la simultanéité qui caractérisent la mise en œuvre des réformes réduisant ainsi leurs chances d’aboutissement ; La non prise en compte des mesures de mitigation des risques liées à ces réformes ainsi que la prise de décisions antisociales sans mesures d’accompagnement en faveur des victimes notamment les plus vulnérables ; la non tenue de la revue conjointe à l’ère du nouveau départ, ce qui n’offre pas aux acteurs de développement, le cadre officiel de se prononcer sur les performances économico-sociales et d’analyser les faiblesses pour proposition de mesures appropriées.

Recommandations et engagements

Pour remédier aux constats négatifs relatifs à la gouvernance économique et à la mise en œuvre des réformes en cours, les Osc réunies au sein de la PASCIB recommandent au gouvernement : D’adopter une approche participative et inclusive dans la planification  et la mise ne œuvre des réformes institutionnelles contenues dans le PAG de manière à conduire sereinement les projets phares et les projets sectoriels du PAG et de revoir le mode de gouvernance afin de limiter, l’érosion du capital de confiance entre les différents acteurs ainsi que les dysfonctionnements dans le pilotage de chaque secteur de développement.

Pour faire aboutir ces recommandations, les membres de la PASCIB s’engage à : se mobiliser davantage sur les enjeux de dialogue politique et diffuser largement cette prise de position ; redoubler de vigilance dans la veille citoyenne et le contrôle citoyen de l’action publique ; promouvoir auprès du gouvernement et des autres parties prenantes, la Gestion axées sur les Résultats de Développement (GRD) et le principe de redevabilité.

Fait à Grand-Popo, le 06 Avril 2017

L’Assemblée Générale.

 

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>