Flash Infos:

Afrique de l’Est : Combattre l’inégalité est indispensable pour de meilleurs résultats économiques

Bien que la plupart des pays de l’Afrique de l’est aient connu une forte croissance économique et ont amélioré les niveaux de vie de leur population, les moyennes nationales masquent souvent un progrès inégal et des disparités croissantes.

Ph/Dr- La plupart des pays de l’Afrique de l’est a connu une forte croissance économique

Ph/Dr- La plupart des pays de l’Afrique de l’est a connu une forte croissance économique

L’inégalité demeure une préoccupation croissante en Afrique et il y a des preuves solides que l’inégalité (basée ou non sur les revenus) compromet le développement économique et social dans de nombreuses parties du continent. La réunion du Comité Intergouvernemental d’Experts à Nairobi, organisée par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), a discuté des manières d’atteindre le développement inclusif.

Les participants à la réunion ont examiné l’Index Africain de Développement Social (IADS) – en tant qu’instrument de mesure du développement inclusif et de transformation sociale, et d’un moyen de s’assurer que le développement économique se traduit par le bien-être des populations africaines.

La CEA a initié l’IADS pour aider les pays africains à suivre les progrès réalisés dans la réduction de l’exclusion humaine, l’identification des défis sociaux spécifiques et ainsi développer des politiques sociales équitables et inclusives.

Adrian Gauci, chef économiste de la CEA qui a présenté l’IADS a expliqué que l’index suit une approche basée sur le cycle de vie, reconnaissant que les individus font face à de nombreuses formes d’exclusion aux différents stades de leur vie. « L’Index vise à estimer l’étendue de l’exclusion humaine en six dimensions dans la durée, à savoir la survie, la nutrition, l’éducation, l’emploi, les moyens de subsistance et une vie décente pour les personnes âgées » a indiqué Gauci.

Pedro Martins, économiste pour la CEA a présenté une évaluation de l’inégalité nationale et sous-nationale et a fourni des données clés permettant de comprendre la cause principale et les tendances actuelles liées à l’inégalité spatiale. « Cartographier l’inégalité aux niveaux régional, national et sous-régional est essentielle pour élaborer et mettre en œuvre des politiques qui encouragent le développement inclusif et transformationnel » a-t-il insisté.

Les discussions sur l’inégalité sont primordiales pour le thème global de la réunion du CIE sur les Institutions, la Décentralisation et la Transformation Structurelle.

Tel que l’ont souligné les experts qui ont participé à la session, les facteurs nationaux de l’inégalité incluent la force des institutions sociales, les facteurs de croissance économique et les politiques gouvernementales. Ainsi, évaluer et faire face à l’inégalité dans la région aidera les Etats membres à atteindre leur transformation, non seulement au niveau économique mais aussi aux niveaux social et sociétal. (CEA)

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>