Flash Infos:

Politique / Opinion : CONTRIBUTION AU DEVELOPPEMENT DU Bénin

Denis Hodonou, auteur de la publication

Denis Hodonou, auteur de la publication

Introduction

Depuis l’indépendance jusqu’au déclin du pouvoir révolutionnaire (1960 à 1990), il a été globalement question de valorisation des différentes potentialités du Bénin en vue du processus de son développement. Les efforts fournis n’ont pas porté et le bilan global de gestion de l’Etat est resté émaillé de fausses notes, d’impaires et d’écueils multipliés dans tous les compartiments de gestion de l’Etat. Ces différents facteurs constituent ainsi des tendances lourdes qui ont profondément compromis l’essor économique du Bénin durant la période de 1960 à 1990.

Le renouveau démocratique amorcé par le biais de la Conférence Nationale des Forces Vives en février 1990 s’est assigné pour noble mission de mettre en place le cadre propice au développement de notre patrie commune et de mettre à disposition les outils nécessaires à la mise en œuvre de perspectives et d’enjeux de développement.

Très tôt, il a été question d’organisation politique, de valeurs économiques à porter et de problèmes sociaux urgents auxquels il fallait trouver des solutions et répondants dans les plus brefs délais. Les attentes du peuple étaient nombreuses et les unes aussi impérieuses que les autres.

Au regard du bilan issu du parcours démocratique de 1990 à 2015, il est aisé de convenir que les défis majeurs du peuple béninois demeurent. Les grandes questions relatives au développement, à la relance économique et à l’insertion de notre pays au sein de la mondialisation deviennent de plus en plus préoccupantes, vu les mutations socioéconomiques auxquelles la planète a été soumise ces dernières décennies. Si la démocratie n’a pas déçu les attentes, elle ne les a pas comblées dans leur entièreté non plus. Alors les réponses aux anciennes questions suscitent de nouvelles interrogations.

C’est dans ce contexte que le peuple a sollicité Boni YAYI au sommet de l’Etat. Sorti des entrailles de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), le candidat Boni YAYI a incarné le changement qui a été consacré par l’élection présidentielle de mars 2006.

A la fin de l’exercice de son second et dernier quinquennat, on conviendra que de grands efforts sont consentis, il y a une volonté d’aller de l’avant, de grands chantiers sont ouverts, l’impulsion globale est visée de même que la restructuration économique. Tout ceci avec la forte volonté d’endiguer la corruption qui perdure. Mais, il faut reconnaître également que le peuple exige plutôt la mise en œuvre d’une politique sociale que l’urbanisation globale du pays. On risquerait alors de tomber dans les mêmes travers et de tergiverser donc.

Dans cette option, il est impérieux de repenser le développement du Bénin en tenant compte d’aspects et de variables bien souvent oubliés ou négligés au profit des agrégats et considérants macroéconomiques.

Publié par Denis HODONOU

(Ndlr : La suite dans nos prochaines éditions)

NB : Ce texte est mon œuvre que je mets à la disposition de chaque béninois, pour constituer la base du développement de notre pays. Chacun de vous doit le lire et y apporter ses idées afin d’en faire un document national.

Ce dont notre pays a besoin aujourd’hui, n’est plus ‘’Un homme de vision, un bâtisseur, un manager, un financier …’’ qui une fois au pouvoir, vient nous étaler ses insuffisances de la gestion de la chose publique, mais plutôt d’une boussole qui va permettre à n’importe qui d’entre nous d’être au service de tous.

(La reproduction de ce texte est strictement interdite sans une autorisation écrite de Monsieur Denis HODONOU. Tout homme politique qui en ferait cas dans son programme se verrait poursuivre devant les tribunaux.)

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>