Flash Infos:

Investissements : Le premier véhicule Ford fabriqué au Nigeria sort d’usine et d’autres constructeurs automobiles envisagent d’emboîter le pas à Ford…


1 059 Vues

Le constructeur automobile américain Ford Motor Company a annoncé, dans communiqué publié le 17 novembre, la sortie d’usine du premier véhicule assemblée dans son usine d’Ikeja, près de la capitale économique nigériane Lagos.

Ph/DR-: Après Ford, Honda, Volkswagen et Peugeot, Mitsubishi veut à son tour une usine d’assemblage au Nigeria

Ph/DR-: Après Ford, Honda, Volkswagen et Peugeot, Mitsubishi veut à son tour une usine d’assemblage au Nigeria

«L’usine va produire dans une première étape 10 pick-up Ford Ranger par jour destinés au  marché nigérian, créant ainsi environ 180 emplois directs et indirects», a déclaré directeur de Ford pour l’Afrique subsaharienne, Jeff Nemeth.

Lancée dans cadre d’un partenariat avec Coscharis Motors, le distributeur local de la marque Ford, la nouvelle usine constitue la deuxième implantation du groupe américain en Afrique. Ford dispose déjà d’usines en Afrique du Sud, où il produit environ 85 000 véhicules par an, qui sont commercialisés dans 24 pays africains.

La nouvelle usine d’Ikeja assemblera les pick-up Ford Ranger en utilisant des composants importés de ses usines sud-africaines. Elle aura une capacité de 5000 véhicules par an. Ford écoule actuellement environ 4000 véhicules neufs par an au Nigeria, dont environ 60% de pick-up Ford Ranger.

L’imposition par le gouvernement nigérian d’une nouvelle taxe de 35 % sur les véhicules neufs importés a poussé les constructeurs automobiles à se bousculer au portillon du ministère de l’Industrie en vue d’ouvrir des usines d’assemblage. Ainsi, plusieurs constructeurs, dont le français Peugeot, l’allemand Volkswagen, le sud-coréen Kia Motors, le japonais Honda, ont également annoncé ces derniers mois leur intention d’assembler des véhicules au Nigeria.

Après Ford, Honda, Volkswagen et Peugeot, Mitsubishi veut à son tour une usine d’assemblage au Nigeria

Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors envisage d’ouvrir une usine d’assemblage au Nigeria l’année prochaine, rapporte l’agence Reuters le 20 novembre, citant un dirigeant du groupe. «C’est encore en cours de négociations. Vous pouvez dire que sur dix rounds de négociations, nous sommes actuellement au troisième round», a précisé le directeur de Mitsubishi pour l’Afrique de l’Ouest, Anand Singh. «Nous avons identifié le site sur lequel on compte implanter l’usine. Nous attendons maintenant d’obtenir des exonérations de certaines taxes douanières et le feu vert du ministère des Finances», a-t-il ajouté.

Les constructeurs automobiles se bousculent au portillon du ministère nigérian de l’Industrie en vue d’ouvrir des usines d’assemblage dans le pays le plus peuplé d’Afrique depuis que les autorités ont fait part, il y a environ un an, de leurs intention d’imposer une nouvelle taxe de 35 % sur les véhicules neufs importés.

Le groupe américain Ford a annoncé mi-novembre la sortie d’usine du premier véhicule assemblé dans son usine d’Ikeja, près de la capitale économique Lagos.

Honda et Volkswagen ont aussi inauguré des usines d’assemblage situées près de Lagos en juillet dernier.

Reçu en audience par le président nigérian Muhammadu Buhari, le vice-président exécutif de Peugeot, Jean-Christophe Quemard, a, quant à lui, confirmé le jeudi 19 novembre que son groupe compte  implanter une usine au Nigeria, où il avait déjà assemblée des pick-up au milieu des années 70.   (Ecofin)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page