Flash Infos:

Journée mondiale des MPME : Pour un environnement commercial mondial transparent, inclusif, non discriminatoire et prévisible


589 Vues

Ph/DR: Pour un environnement commercial mondial transparent, inclusif, non discriminatoire et prévisible

Le lundi 27 juin dernier, la communauté internationale a célébré la Journée mondiale des Petites et Moyennes Entreprises (PME) ou si l’on veut, des Micro, Petites, Moyennes Entreprises (MPME). Ces petits ruisseaux d’économies, bien structurés peuvent bien faire le lit d’un fleuve pour nos Etats surtout les Pays moins avancés (PMA).  Et le Groupe de travail informel sur les MPME mis sur pied à l’OMC, y travaille ardemment.

Aline ASSANKPON

« Résilience et Reconstruction : les MPME pour le développement durable, pour une meilleure reconstruction face aux impacts de la pandémie, de la crise climatique et des conflits » c’est le thème retenu pour l’édition 2022 de la journée mondiale des MPME célébrée le 27 juin 2022.

L’Assemblée générale des Nations Unies, dans sa résolution A/RES/71/279, a créé la Journée des microentreprises et des petites et moyennes entreprises (MPME) afin de sensibiliser aux contributions considérables de ces entités à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

« Nous célébrons cette année la 5ème édition de cette journée. Ces entreprises qui composent 90 % des entreprises et génèrent 50 % du PNB dans le monde, sont la colonne vertébrale de nos économies ; composant à elles seules 70 % des entreprises et créant plus de 50 % des emplois dans le monde ».

La reprise dans la résilience est le thème principal des événements organisés cette année, saluant ainsi les entrepreneurs qui doivent faire face à une menace triple : la pandémie, la guerre et les changements climatiques. Pour célébrer cette journée, le Centre du Commerce international (ITC) s’associe avec des partenaires dans le monde entier pour sensibiliser aux besoins croissants des MPME en cette période de triple menace que sont la pandémie, les conflits et les changements climatiques.

«La crise causée par la Covid-19 nous a appris que la pandémie et les mesures de restriction ne touchent pas tout le monde de la même façon. Dans le secteur privé, les micro-petites et moyennes entreprises, notamment dirigées par des femmes et des migrants, ont été les plus affectées selon une enquête du Centre du commerce international sur l’impact de la Covid-19 sur les entreprises de 136 pays, a montré que près de 62 % des petites entreprises gérées par des femmes ont été particulièrement touchées par la crise (en comparaison, 50 % des entreprises gérées par des hommes ont subi un impact significatif) ; cette même étude a aussi conclu que 27% des entreprises gérées par les femmes pourraient ne pas y survivre. »

L’ITC se concentre sur quatre domaines prioritaires pour intensifier le soutien aux petites entreprises, pour la Journée des MPME et au-delà.

« Nous demandons à tous ceux qui célèbrent la Journée des MPME de faire de même et de se concentrer sur les femmes, les jeunes, et les initiatives numériques et vertes. C’est la clé pour créer une vague de « bons échanges » véritablement inclusifs et durables ».

Groupe de travail informel sur les MPME

A la 12ème Conférence ministérielle de l’OMC, tenue du 12 au 17 juin 2022 à Genève en Suisse, un Groupe de travail informel s’est penché sur les MPME. Tant ces petites économies ne sauraient être négligées sur l’échiquier commercial, raison pour laquelle à la demande de M. José Luis Cancella, Coordonnateur du Groupe de travail informel sur les MPME, une conférence de presse a été animée pour informer les médias sur les décisions prises au profit des MPME.

Mis sur pied à la 11ème Conférence ministérielle (CM11) du Buenos-Aires (Argentine) en décembre 2017, le Groupe de travail informel sur les MPME a adopté un ensemble de textes datant du 11 décembre 2020, y compris six (06) recommandations et déclarations.

Au titre des six recommandations, il y a la collecte et la mise à jour des renseignements relatifs aux MPME ; la déclaration sur l’accès à l’information ; la facilitation des échanges et les MPME ; la promotion de l’inclusion des MPME dans l’élaboration des règles dans le domaine du commerce ; les MPME et la Base de données intégrées de l’OMC et la déclaration sur la prise en compte des aspects liés au commerce de l’accès des MPME au financement et aux paiements transfrontalières.

Le lancement de la plate-forme Trade4MSMEs et le partenariat avec des organisations internationales clés dont les travaux portent sur les questions liées aux MPME et au Commerce (le réseau Trade4MSMEs). Il est à noter que l’établissement des bases de données sur les accords commerciaux régionaux et les examens des politiques commerciales contenant des références aux MPME a été accueilli avec satisfaction et disponible sur la page Web de l’OMC.

« Le Groupe de travail informel mettra l’accent sur les questions revêtant une importance fondamentale pour les MPME et identifiera les mesures qui pourraient être prises pour promouvoir la participation de ces entreprises au commerce international, notamment en encourageant les échanges de bonnes pratiques sur la meilleure façon de tenir compte des besoins des MPME dans l’élaboration des règles nationales » a déclaré M. José Luis Cancella, Coordonnateur du Groupe de travail informel sur les MPME.

 

Aussi, rassure-t-il que le Groupe de travail informel continuera de suivre les progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations et déclarations énoncées. « Le Groupe de travail informel poursuivra ses travaux sur la base de la Déclaration ministérielle conjointe de Buenos Aires et des recommandations et déclarations énoncées au paragraphe 1 et examinera les propositions soumises par les Membres ainsi que toutes autres contributions qu’il jugera pertinentes conformément au paragraphe 4.1. Nous prenons note des exposés présentés au Groupe de travail informel, sans préjudice de la position des membres du Groupe ».

Les membres du Groupe de travail informel, avec le soutien du Secrétariat de l’OMC et des institutions multilatérales compétentes si nécessaire, sont invités à échanger des bonnes pratiques dans les domaines qui intéressent le Groupe et à organiser des ateliers et des séances d’information selon qu’il sera approprié.

Le Groupe de travail informel se réunira au moins deux fois par an et pourra tenir des réunions supplémentaires selon qu’il sera approprié. Il favorisera une coordination et un partage de renseignements efficaces avec les autres organes permanents de l’OMC sur les questions relatives aux MPME et les membres du Groupe feront tout leur possible pour encourager les discussions concernant les MPME au sein de ces organes.

Le Groupe de travail informel continuera de donner périodiquement aux Membres des informations sur ses travaux et discussions lors des réunions des Chefs de délégation, des réunions du Conseil général et de la Conférence ministérielle, et de communiquer avec les autres Membres pour les inviter à se joindre au Groupe compte tenu de l’importance de cette initiative.

Le Groupe de travail informel et ses membres devraient poursuivre le dialogue existant avec le secteur privé pour veiller à ce que leurs travaux restent pertinents pour les MPME. À titre de première réponse à la crise liée à la COVID-19, plusieurs membres du Groupe de travail informel ont distribué le 14 mai 2020 une « Déclaration sur l’importance des MPME en période de COVID-19 ».  En ce qui concerne l’avenir, le Groupe de travail informel est déterminé à promouvoir une meilleure compréhension de la manière dont les MPME peuvent participer au commerce international comme moyen de redressement compte tenu non seulement des avantages qu’elles peuvent titrer d’un meilleur accès à des marchés tiers, mais aussi du fait que les activités de nombre de MPME s’appuient sur les importations.

Soutiens aux MPME et à l’OMC

Dans leurs efforts pour gérer l’impact de la pandémie de COVID-19 et se remettre de cette dernière, le Groupe de travail informel continuera de soutenir le rôle actif que l’OMC joue pour promouvoir un commerce ouvert et des chaînes de valeur résilientes et durables, qui sont essentielles au redressement économique des MPME après la pandémie.

 

Un environnement commercial mondial transparent, inclusif, non discriminatoire et prévisible est essentiel pour que les MPME tirent le meilleur parti des débouchés commerciaux, en particulier en ces temps difficiles du fait de la COVID-19; par conséquent, le Groupe de travail informel encouragera les initiatives de sensibilisation et de promotion de l’utilisation des plates-formes qui facilitent l’accès des MPME aux renseignements.

Les membres du Groupe de travail informel soutiendront le Secrétariat de l’OMC dans le cadre des efforts qu’il déploiera pour assurer un suivi et collecter des renseignements, y compris en ce qui concerne les mesures commerciales liées à la COVID-19. Dans le même temps, le Groupe de travail informel continuera d’inviter les Membres à respecter leurs engagements en matière de transparence, afin de promouvoir la transparence générale pour les MPME et un environnement réglementaire plus prévisible et de faciliter la participation effective des MPME au commerce mondial.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page