Flash Infos:

Genève / CM12 : Dr Ngozi Okonjo- Iweala appelle à une volonté politique des membres


521 Vues

Ph/DR: Dr Ngozi Okonjo- Iweala, Directrice générale de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC)

Face aux multiples crises auxquelles le monde est confronté actuellement, la Directrice générale de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) appelle tous les membres à travailler d’arrache-pied pour des réponses et décisions urgentes qui seront prises à l’issue de la CM12, au soir du mercredi 15 juin.

Reportage à Genève (Suisse) : Aline ASSANKPON

Des réponses et décisions urgentes doivent être apportées aux nombreux défis auxquels le monde est confronté, caractérisés par trois crises cruciales : Crise sanitaire, crise alimentaire et crise économique.

.A cet égard, la DG/OMC, Dr Ngozi Okonjo- Iweala  rappelle aux Membres les objectifs de l’organisation qu’est l’OMC, qui mérite d’être investie ; ce qui justifie d’ailleurs sa présence à la tête de cette institution. « Cela vaut la peine d’être renforcé » dira-t-elle.

Le système commercial multilatéral est un bien public mondial, collectivement et soigneusement construit pendant 75 ans. Bien qu’il ne soit certainement pas parfait, selon les normes historiques, il a apporté plus de prospérité à plus de personnes que tout ordre économique international qui l’a précédé.

« Aujourd’hui, avec l’histoire qui pèse sur nous, avec ce système multilatéral apparemment fragile, c’est le moment d’y investir, pas de s’en retirer. C’est le moment de mobiliser la volonté politique dont nous avons tant besoin pour montrer que l’OMC peut faire partie de la solution aux multiples crises de l’indivis mondial auxquelles nous sommes confrontés ».

C’est également une opportunité pour les membres de montrer à l’issue de cette conférence ministérielle de Genève, la 12ème du genre, que l’OMC peut intervenir et apporter des solutions rapides et même durables. « L’OMC peut montrer que nous pouvons agir pour corriger les problèmes de cette institution, la réformer et la moderniser ; que nous puissions conclure des accords à Genève qui renforceront la capacité de tous les membres à répondre aux aspirations des gens chez eux – aspirations pour l’alimentation, la santé, la sécurité, de meilleurs emplois, un niveau de vie plus élevé et un environnement durable sur terre, dans les océans et dans notre atmosphère. Nous devons montrer aux habitants de mon village, qui ne savent pas ce qu’est l’OMC, que l’OMC est importante et concerne toutes les personnes et que l’OMC est pour les personnes ».

Aujourd’hui plus que jamais, le monde a besoin des Membres de l’OMC qui doivent s’unir et être à la hauteur des attentes. « Nous devons également être à la hauteur de ceux qui cherchent à nous rejoindre – les nombreux pays, en particulier d’Afrique, d’Asie centrale et du Moyen-Orient, qui souhaitent accéder à l’OMC » a déclaré Mme Okonjo-Iweala, en ajoutant : « Si nous ne livrons pas – si nous permettons ou même acceptons la fragmentation économique et réglementaire – les coûts pour vos circonscriptions nationales seront substantiels. Parce que, comme l’a dit Martin Luther King, Jr. dans un contexte différent, et je cite « Nous sommes peut-être tous venus sur des navires différents, mais nous sommes dans le même bateau maintenant… Soit nous montons ensemble, soit nous descendons ensemble. «  Je ne veux certainement pas descendre, même si je suis en ta compagnie ».


Lire aussi  12ème Conférence ministérielle de l'OMC (CM12): Les travaux s’ouvrent du 12 au 15 juin au siège de l'Organisation à Genève.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page