Flash Infos:

CEDEAO / 4ème réunion du Comité de Pilotage du projet OCWAR-T : (Crime organisé Réponse de l’Afrique de l’Ouest à la traite)


462 Vues

Ph/DR: L’objectif de la réunion était d’examiner les principales étapes franchies, discuter de la durabilité des initiatives et des activités menées et approuver le plan de travail et le budget 2022.

En collaboration avec l’Union Européenne et le Ministère Fédéral Allemand des Affaires Etrangères (BMZ), la Commission de la CEDEAO a organisé le 30 mai 2022 par visioconférence, le 4e comité de pilotage du projet Crime organisé – Réponse de l’Afrique de l’Ouest à la traite (OCWAR-T). L’objectif de la réunion était d’examiner les principales étapes franchies à ce jour par le projet, discuter de la durabilité des initiatives et des activités menées et approuver le plan de travail et le budget 2022.

 La réunion était co-présidée par Mme Cécile Tassin-Pelzer, chef de la Coopération de la délégation de l’Union européenne au Nigeria et le Dr. Sintiki Tarfa Ugbé, représentant la Commission de la CEDEAO. Dans son discours d’ouverture, Mme Tassin-Pelzer a déclaré que le projet OCWAR-T a pu franchir un certain nombre d’étapes jusqu’à présent. Elle a exhorté les participants à la réunion à utiliser au mieux la plate-forme de la réunion du Comité de pilotage pour explorer les différentes façons de faire du projet OCWAR-T, un projet plus stratégique et percutant.

Dans ses remarques, Dr. Sintiki Ugbe a noté deux développements positifs concernant le projet OCWAR-T, à savoir, l’assouplissement des restrictions COVID-19 qui a permis à la Commission de la CEDEAO et aux partenaires de progresser dans la mise en œuvre des activités, et l’extension du projet qui offre la possibilité de créer une synergie et de consolider les acquis au niveau des États membres.

A l’issue de cette réunion, le Comité de pilotage a adopté les rapports sur l’état de mise en œuvre du projet, la proposition d’extension sans frais et les ajustements conceptuels, de même que le plan de travail chiffré du projet pour 2022. Le Comité directeur a, quant à lui, recommandé une synergie renforcée entre les armes légères, la traite des êtres humains et les composantes des enquêtes criminelles et du cadre juridique liés à la criminalité transnationale organisée.

OCWAR-T est un projet de la CEDEAO, cofinancé par l’UE et par le gouvernement allemand. Il est mis en œuvre par la GIZ conjointement avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), le Mines Advisory Group (MAG), le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD), l’Institut d’études de sécurité (ISS) et l’Initiative mondiale contre le crime organisé (GITOC). (Source : Cedeao)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page