Flash Infos:

CoM 2022 /La CEA fait état de progrès majeurs dans les secteurs industriels clés de l’Afrique


440 Vues

Ph/DR: Said Adejumobi, Directeur de la Division de la planification stratégique, du contrôle et des résultats (SPORD) de la CEA,

Le Directeur de la Division de la planification stratégique, du contrôle et des résultats (SPORD) de la CEA, Said Adejumobi, a cité les principales réalisations de la CEA entre avril 2021 et mars 2022, lors de la 54e session en cours de la Conférence des Ministres des Finances, de la Planification et du Développement économique (CoM 2022) à Dakar, Sénégal.

 S’exprimant au nom de la Secrétaire exécutive de la CEA, Vera Songwe, M. Adejumobi a déclaré que la CEA était en mesure de soutenir « l’élaboration de politiques efficaces en Afrique, de formuler des politiques macroéconomiques et de diversification économique, de développer des modèles de financement innovants, de soutenir les problèmes régionaux et transfrontaliers ».

Parmi les domaines clés dans lesquels la CEA a soutenu l’Union africaine et les Communautés économiques régionales (CER), on peut citer le financement de la réponse au COVID-19, la promotion de l’Initiative de service et de suspension de la dette pour les pays africains, la promotion des droits de tirage spéciaux (DTS) de 650 milliards de dollars. en liquidités supplémentaires pour l’Afrique et en aidant à sécuriser plus de 120 millions de doses de vaccins COVID par le biais de l’African Vaccine Acquisition Trust (AVAT).

Adejumobi a également souligné que la CEA était en mesure de donner suite aux neuf résolutions sauf une approuvées à la CoM 2021. Il a déclaré que la résolution sur le financement supplémentaire de l’Institut africain pour le développement et la planification économique (IDEP) était une « tâche difficile ». » en raison de la pandémie de COVID-19.

Lire aussi  CoM22 : La CEA définit les moyens de soutenir la liquidité et la soutenabilité de la dette souveraine africaine 

Concernant la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA), il a déclaré que la CEA était en mesure « d’aider les pays à développer des stratégies nationales, à mettre en place l’Indice des entreprises africaines (ABI), à produire le rapport d’évaluation de l’intégration régionale en Afrique (ARIA) sur les services, le commerce la libéralisation et l’intégration, et des études sur un espace commun d’investissement et la gouvernance de l’interface au sein de l’AfCFTA et des zones de libre-échange dans les communautés économiques régionales.

Le président du Bureau des experts, Bamba Diop, a reconnu et salué « le partenariat et le soutien de la CEA aux pays africains pendant une année COVID difficile ».

La Conférence annuelle des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique (CoM) est le plus grand événement annuel de la CEA et offre aux participants l’occasion de débattre des questions clés sur le développement de l’Afrique et de discuter de la performance du groupe de réflexion dans la réalisation de ses objectifs.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page