Flash Infos:

Mali : Un nouveau Premier ministre de la transition après l’investiture du chef de la junte


521 Vues

Ph/DR: La cérémonie d’investiture du Colonel Assimi Goïta, président de la Transition

Le chef de la junte militaire qui a successivement renversé l’ancien président malien, Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK) et le président de la transition Bah N’Daw et son premier ministre Moctar Ouane, a prêté serment ce lundi 7 juin à Bamako, la capitale du Mali. Il prend désormais les rênes du pouvoir et nomme Choguel Kokalla Maïga, Premier ministre de la transition.

Selon une publication du Jeune Afrique, pour sa prestation de serment, Assimi Goïta a troqué son habituel treillis pour l’uniforme de commandant du bataillon autonome des Forces spéciales et des centres d’aguerrissement (BAFS-CA). «Le second est plus formel que le premier, mais c’est bien en chef militaire qu’il a accédé, à la mi-journée, à la plus haute fonction de l’Etat malien». Le colonel Assimi Goita, a recu la Grand-croix de l’ordre national du Mali lors de son investiture.

Ph/DR: Choguel Kokalla Maïga, le nouveau Premier ministre de la transition au Mali

Un homme politique à la primature du Mali

 La nomination du Premier ministre qui va conduire le Gouvernement de la transition a suivi quelques heures l’investiture du chef de la junte : Choguel Kokalla Maïga, fer de lance de l’opposition au régime d’IBK et au Conseil national de transition est nommé Premier ministre de la transition.

Choguel Kokolla Maïga, 63 ans est une des figures majeures du Mouvement du M5-RFP de l’Imam Mahamoud Dicko dont il était le président du comité stratégique. Selon une publication de BBC, il était l’un des leaders de la contestation, lors des soulèvements populaires contre IBK, qui ont précédé le coup d’Etat d’août 2020.

L’enfant de Tabango de la région de Gao, prend le chemin de la Biélorussie et de l’URSS après l’obtention de son baccalauréat. Il intègre l’Institut des télécommunications de Moscou où il en sort avec un diplôme d’ingénieur en télécommunication spécialisé satellites et faisceaux, diplômé de l’Institut des télécommunications de Moscou en 1983. Choguel K. Maïga est titulaire d’un doctorat d’Etat en télécommunications, obtenu en 1988. Ancien directeur général de l’Autorité malienne de régulation des télécommunications et des Postes (AMRTP), il devient ministre de l’Industrie et du Commerce de 2002 – 2007 sous le régime de l’ancien président Amadou Toumani Touré,  dont il avait soutenu la candidature aux présidentielles de 2002.

Aline ASSANKPON


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page