Flash Infos:

Standard & Poor’s : Le Bénin maintient sa meilleure notation de crédit  


897 Vues

Ph/DR: M. Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances, Chef d’orchestre de ces différentes performances.

L’agence de notation Standard & Poor’s maintient sa notation du Bénin à « B+ avec Perspective Stable »

L’agence internationale de notation financière Standard & Poor’s a encore maintenu la note attribuée au Bénin en Octobre 2020, « B+ avec perspective stable ». Cette décision atteste une nouvelle fois de la résilience des fondamentaux économiques du pays, qui avait conduit l’agence à maintenir la notation du Bénin en juin et en octobre 2020, malgré la crise de Covid-19.

Aline ASSANKPON

En effet, la notation B+ assortie d’une perspective stable confirmée pour le Bénin  a été attribuée au pays en décembre 2018, maintenue et confirmée le 21 juin 2019, en octobre 2020 et encore en ce mois d’avril 2021. Selon le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, cette décision atteste une nouvelle fois, la résilience des fondamentaux économiques du Bénin qui avait conduit l’Agence à maintenir cette notation les années précédentes, malgré la récession économique due à la crise mondiale de Covid-19 et la fermeture de la frontière du Nigeria sur une longue période.

«Standard & Poor’s salue les réformes ambitieuses mises en œuvre dans le cadre du Programme d’Actions du Gouvernement, et la qualité de la gestion de la crise de Covid-19 par les autorités. Le Bénin a ainsi préservé le dynamisme de son économie, affichant un taux de croissance du PIB de 3,8% en 2020, nettement supérieur à la moyenne observée sur le continent. Le Bénin demeure parmi les pays africains bénéficiant de la meilleure notation de crédit, alors que plusieurs pays d’Afrique ont vu leur notation dégradée depuis le début de la crise de Covid-19 ».

L’agence Standard & Poor’s anticipe également une nette reprise de l’activité économique dès 2021 et la poursuite des réformes structurelles, à la suite de la réélection de Patrice Talon à la présidence du Bénin. L’agence prévoit ainsi un rebond de la croissance réelle du PIB de 5,0% en 2021, qui devrait atteindre 6,5% en moyenne sur la période 2022-2024. L’agence anticipe une reprise de la consolidation budgétaire dès 2021, dans la continuité de la dynamique engagée par le gouvernement en 2016, et prévoit une réduction du niveau d’endettement public à compter de 2022.

Rappelons que la note B+ assortie d’une perspective stable confirmée pour le Bénin en décembre 2018 avait été maintenue par Standard & Poor’s le 21 juin 2019 était liée à l’amélioration de la gestion macroéconomique du pays notamment la réduction progressive du déficit budgétaire. Sur le plan de l’activité économique, l’agence avait maintenu ses perspectives positives avec une croissance réelle du PIB à 6,5% en moyenne sur la période 2019-2022 soutenue par les investissements publics et privés, notamment dans les infrastructures et en faveur de la productivité agricole.  Il était prévu que le dynamisme économique sera aussi porté par les réformes entreprises par le gouvernement, dans la continuité de l’action menée depuis 2016, avec un effet positif attendu sur le climat des affaires et sur l’attractivité du Bénin pour les investisseurs étrangers. Par ailleurs, l’agence a prévu une augmentation des exportations grâce aux gains de productivité du secteur agricole et la modernisation du Port de Cotonou.

 En ce qui concerne les finances publiques, l’agence a confirmé la performance du Gouvernement en 2018 avec un déficit qui s’est établi à 3,9% du PIB contre des projections initiales à 4,7% du PIB. Elle a projeté  une réduction progressive du déficit budgétaire qui confirmerait la poursuite de la consolidation budgétaire sur la période 2019-2022. Cette tendance sera portée par un accroissement des recettes publiques en raison d’une activité économique plus forte, de meilleures performances dans la filière coton, et des réformes visant à une meilleure collecte de l’impôt avec la modernisation de l’administration fiscale et des douanes. Quant à l’endettement public, Standard & Poor’s a prévu une tendance baissière de la dette sur la période 2019-2022, donc un niveau largement en dessous du plafond communautaire de la zone UEMOA qui est de 70% du PIB. Elle avait de nouveau salué l’opération de reprofilage réalisée par le Gouvernement en 2018 qui a permis au Bénin d’améliorer le profil de sa dette en remplaçant un stock de dette chère et de maturité moyenne courte par une dette contractée à un taux moins élevé et de maturité longue.

En octobre 2020, le maintien de la notation du Bénin attestait par ailleurs de la bonne gestion de la crise de la Covid-19 par les autorités, alors que plusieurs pays d’Afrique ont vu leur note dégradée depuis le début de la pandémie. Le Bénin s’était ainsi maintenu parmi les pays africains bénéficiant de la meilleure notation de crédit, gratifiant ainsi les réformes économiques entreprises par le Gouvernement depuis 2016. Les perspectives positives du pays sont confirmées avec « une croissance réelle du PIB estimée à 6,3% en moyenne sur la période 2021-2023, l’agence reconnait que les mesures mises en œuvre par le Gouvernement, avec le soutien des partenaires multilatéraux et bilatéraux, ont permis de limiter les répercussions sanitaires et économiques de la pandémie. Standard & Poor’s salue également le dynamisme économique porté par les réformes entreprises par le gouvernement et par les investissements réalisés dans le contexte du Programme d’Action du Gouvernement ».

L’Agence a anticipé une augmentation relativement contenue de la dette publique en 2020, à 43% du PIB ; mais a salué l’amélioration de la trajectoire budgétaire du Bénin au cours des dernières années. L’Agence a prévu une reprise de la consolidation budgétaire dès 2021 et une réduction du niveau d’endettement public dès 2022, tirée par le rebond de la croissance économique et un déficit public contenu.

Standard & Poor’s ( S&P ) est une agence de notation américaine, elle fait partie des trois (ou quatre en comptant l’agence émergente chinoise Dagong) principales agences de notations mondiales avec Moody’s, Fitch Ratings. Cette agence de notation appartient à l’entreprise américaine McGraw-Hill spécialisée dans les publications scientifiques et financières. Elle fait principalement de l’analyse des marchés financiers, boursiers ou encore de solvabilité des Etats qu’elle évalue.

Standard & Poor’s rappelle enfin la décision du gouvernement de ne pas participer à l’initiative de suspension du service de la dette mise en place par le G20, favorablement accueillie par les investisseurs du Bénin, comme illustré par le succès des opérations de financement extérieur entreprises au cours des derniers mois.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page