Flash Infos:

CNUCED / Impact du COVID-19 sur les flux mondiaux d’investissement  : La tendance est à la détérioration


973 Vues

Ph: DR-: Une pression à la baisse de -30% à -40% durant la période 2020-2021

La Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) publie ce jeudi 26 mars, un rapport sur l’incidence du Coronavirus sur l’Investissement Etranger Direct (IDE) et les chaines de valeur mondiale. Les estimations actualisées de l’impact économique et les révisions des bénéfices des plus grandes entreprises multinationales (EMN) suggèrent désormais que la pression à la baisse sur l’IED pourrait être de -30% à -40% au cours de la période 2020-2021.

Selon le rapport de la CNUCED publié ce jeudi, l’épidémie et la propagation du coronavirus (Covid-19) entraîneront une baisse spectaculaire des flux mondiaux d’investissement étranger direct (IDE). « Depuis notre premier numéro spécial sur l’impact de la pandémie, les estimations actualisées de l’impact économique et les révisions des bénéfices des plus grandes entreprises multinationales (EMN) suggèrent désormais que la pression à la baisse sur l’IED pourrait être de -30% à -40% au cours de la période 2020-2021 » souligne le rapport.

Les prévisions de bénéfices des entreprises multinationales dans le Top 100 de la CNUCED, un indicateur des tendances de l’IDE, confirment la détérioration rapide des perspectives : 61% des entreprises multinationales ont publié de nouvelles déclarations depuis la première semaine de mars sur la baisse drastique de leurs prévisions.

En plus des préoccupations antérieures concernant les perturbations de la production et de la chaîne d’approvisionnement au niveau des entreprises fortement liées à la Chine, 57% des entreprises multinationales subissent un choc sur  les ventes et sur la demande mondiale. Il s’agit des impacts provoqués par la pandémie qui s’observe également au niveau de la chaîne de valeur mondiale (CVM).

En moyenne, les 5000 premières entreprises multinationales, qui représentent une part importante de l’IDE mondial, ont maintenant connu des révisions à la baisse ; des estimations de bénéfices de 30% déjà pour 2020 en raison de Covid-19 alors que la pandémie évolue toujours.

Les secteurs les plus touchés sont l’énergie et les matériaux de base (-208% pour l’énergie, avec le choc supplémentaire provoqué par la baisse des prix du pétrole), les compagnies aériennes (-116%) et l’industrie automobile (-47%). L’industrie automobile a été la première à subir une révision de ses bénéfices pour anticiper le choc de la chaîne d’approvisionnement. Les industries qui attendent désormais à une baisse de la demande mondiale essayent de rattrape rapidement leur retard.

Aline ASSANKPON


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page