Flash Infos:

CEDEAO / Infrastructures aéroportuaires en Afrique de l’Ouest : Elaborer un schéma directeur de développement


1 783 Vues

Niamey, la capitale nigérienne a abrité les 17 et 18 mai 2016, un atelier de validation du rapport final provisoire de l’étude pour le développement des infrastructures aéroportuaires en Afrique de l’ouest.

Ph/DR-: Le développement des infrastructures aéroportuaires réduira à coup sûrs les contraintes du transport aériens en Afrique de l’Ouest

Ph/DR-: Le développement des infrastructures aéroportuaires réduira à coup sûrs les contraintes du transport aériens en Afrique de l’Ouest

Il est de notoriété publique que les contraintes du transport aérien en Afrique de l’ouest sont notamment l’inadéquation des équipements aéroportuaires et des services de navigation aérienne, le manque de liaison sûre et à moindre coût entre les Etats membres, et la faible représentation de l’Afrique dans le trafic aérien international.

En effet, l’Afrique représente seulement 4% du trafic aérien mondial alors qu’elle enregistre plus de 12% des accidents. De même, le taux d’accident sur le continent africain est six fois plus élevé que la moyenne mondiale. Près de 60% des accidents aériens se produisent dans cinq pays africains, y compris ceux de la CEDEAO.

 

Face à cette situation peu reluisante, l’espace CEDEAO a jugé utile de renforcer les performances de sécurité et de sureté de ses aéroports par l’amélioration, la mise aux normes et pratiques internationales de ses équipements et infrastructures aéroportuaires.

 

Pour ce faire, la Commission de l’organisation régionale, à travers PPDU, a conduit une étude de faisabilité sur le développement des équipements et infrastructures aéroportuaires des aérodromes se trouvant dans ses Etats membres. Cette étude vise à élaborer un schéma directeur de renforcement et de développement desdits équipements et infrastructures.

 

L’étude vise spécifiquement pour l’Afrique de l’ouest à faire un état des lieux des équipements et infrastructures aéroportuaires par pays, une proposition sur les besoins actuels et futurs, et définir la viabilité des programmes et projets identifiés.

 

Elle ambitionne également d’élaborer un plan de financement à court, moyen et long termes, et de proposer un mécanisme de coordination régionale pour la mise en œuvre du schéma proposé.

 

Le consultant est appelé à définir les critères de sélection des sites aéroportuaires à rénover ou réhabiliter, faire des propositions en termes de besoins, proposer une liste des programmes et projets régionaux et/ou nationaux pouvant constituer des hubs pour financement.

 

C’était également l’occasion pour lui d’évaluer les besoins en financement à court, moyen et moyen termes, et de suggérer un mécanisme de coordination régionale pour la mise en œuvre des programmes et projets proposés. Des suggestions et recommandations pertinentes sur la manière d’attirer le secteur privé dans le financement des infrastructures et équipements aéroportuaires, particulièrement les programmes et projets proposés sont également faites.

L’atelier, initié par le PPDU basé à Lomé, au Togo, fait suite à une série de rencontres sur les résultats de l’étude de faisabilité. Dans un premier temps, le rapport préliminaire de l’étude, soumis en septembre 2015, a été validé par les experts des Etats membres et d’autres parties prenantes lors d’un atelier tenu, un mois plus tard, dans la capitale togolaise.

 

Les participants à la rencontre sont des représentants des Etats membres et des partenaires techniques et financiers de la CEDEAO, des organisations internationales chargées de l’Aviation civile, ainsi que des cadres du Département des Infrastructures et de l’Unité de préparation et de développement des projets d’Infrastructures (PPDU) de la Commission CEDEAO.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page