Flash Infos:

FESPACO 2015: les prix spéciaux de la CEDEAO au FESPACO attribues à Sekou Traore et Dyana Gueye


1 152 Vues

Le cinéaste burkinabé Sékou Traoré et la réalisatrice sénégalaise Dyana Guèye ont remporté les deux prix spéciaux mis en compétition par la CEDEAO à l’issue de la 24ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), qui a pris fin ce samedi 7 mars 2015 dans la capitale burkinabé.

 

Ph/DR- Le cinéaste burkinabé Sékou Traoré et la réalisatrice sénégalaise Dyana Guèye ont remporté les deux prix spéciaux mis en compétition par la CEDEAO à l’issue de la 24ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco)

Ph/DR- Le cinéaste burkinabé Sékou Traoré et la réalisatrice sénégalaise Dyana Guèye ont remporté les deux prix spéciaux mis en compétition par la CEDEAO à l’issue de la 24ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco)

Avec «L’œil du cyclone», qui met en scène une jeune avocate commise d’office pour défendre un rebelle accusé de crimes de guerre dans un pays d’Afrique en proie à un conflit, Traoré rafle le trophée et le chèque de 15 millions de F CFA décernés par la CEDEAO pour son Prix spécial de l’intégration créé en 1993.

Quant à Dyana Guèye, qui raconte dans «Des Etoiles» les histoires parallèles de deux femmes, l’une quittant les Etats-Unis pour le Sénégal afin d’assister aux obsèques de son ex-mari et l’autre partie du Sénégal pour retrouver en Italie son époux émigré, elle empoche 10 millions de F CFA et le trophée de la meilleure réalisatrice.

Cette récompense, décernée ainsi pour la première fois, vise à promouvoir la femme et s’inscrit dans le cadre de la politique de promotion du genre de l’organisation ouest-africaine, comme l’a rappelé dans la matinée le président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, lors d’une visite de courtoisie aux responsables du Fespaco.

A la tête d’une délégation comprenant notamment le commissaire à l’Education, à la Science et à la Culture, M. Ouédraogo a rencontré le délégué général au Fespaco, Ardiouma Soma, entouré de ses principaux collaborateurs, et lui a réaffirmé la volonté de son institution de continuer à soutenir cette importante manifestation culturelle dont l’audience internationale ne cesse de s’affirmer.

M. Ouédraogo et sa suite ont ensuite effectué une visite du stand établi par la CEDEAO sur le site du festival et qui a attiré de nombreux visiteurs depuis le démarrage des festivités, le 28 février. Aux nombreux élèves et étudiants qui ont pris d’assaut le stand pour gagner les divers cadeaux offerts en réponse à des questions de culture générale sur la CEDEAO, M. Ouédraogo a conseillé de s’intéresser aux idéaux de l’organisation puisque l’avenir de la sous-région leur appartient.

On rappelle que l’objectif généralement visé par l’organisation à travers l’institution de ces prix est de soutenir et encourager la créativité dans l’espace CEDEAO, promouvoir les échanges culturels, renforcer la coopération avec les cinéastes, promouvoir l’intégration et la transformation vers une CEDEAO des peuples.

Le Prix spécial pour l’intégration est attribué à un film de bonne facture traitant du thème de l’intégration ou mettant l’accent sur la créativité des citoyens de la Communauté, leur capacité d’innovation, d’adaptation ou d’amélioration de leurs conditions d’existence en vue de promouvoir un développement durable.

Le Prix de la meilleure réalisatrice, qui a surtout pour vocation de promouvoir la femme en tant que créatrice et comme actrice majeure du développement, est conçu pour récompenser une citoyenne de la sous-région ouest-africaine et vient renforcer la présence et la place de la CEDEAO dans l’accompagnement de cette fête biennale du septième art.

Avec 15 millions de F CFA pour son prix de l’intégration et 10 millions de F CFA comme prix de la meilleure réalisatrice, soit un total de 25 millions de F CFA, la CEDEAO se présente comme le plus généreux des 12 donateurs des 15 prix spéciaux décernés à l’issue de ce 24ème Fespaco.

A noter que le grand prix du festival, l’Etalon d’or de Yennanga, doté de 20 millions de F CFA, a été attribué au réalisateur marocain Hicham Ayouch pour son film «Fièvres», qui narre l’histoire d’un adolescent de 13 ans, insolent et impulsif, qui décide d’aller vivre chez son père qu’il ne connaît pas et qui, lui-même, vit encore chez ses parents, ce qui va bouleverser la vie des uns et des autres. (ECOWAS)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page