Flash Infos:

Commission du Bassin du lac Tchad : Sommet contre le terrorisme


1 544 Vues

Le 7 octobre à Niamey, le président nigérien et président en exercice de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT), a reçu ses homologues béninois, nigérian et tchadien autour d’un sommet extraordinaire consacré à la lutte contre le terrorisme dans la région. Les échanges entre les présidents Issoufou Mahamadou, Boni Yayi, Goodluck Jonathan et Idriss Déby Itno, qui avaient à leurs côtés les ministres de la défense et le secrétaire exécutif de la CBLT, Sanusi Imran Abdoulahi, ont essentiellement porté sur les mesures conjointes à prendre pour mettre fin aux actions des groupes terroristes. Boko Haram, actif au Nigeria, est particulièrement visé.

Ph: Dr - Les Chefs d'Etat membre de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT),

Ph: Dr – Les Chefs d’Etat membre de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT),

 

Le Bénin, bien que ne faisant pas partie du bassin du lac Tchad a marqué sa solidarité avec les pays concernés. Le communiqué final de la réunion indique qu’« ils ont décidé de finaliser la mise en place de l’État-major de la Force mixte multinationale à la date du 20 novembre 2014 dans une zone sécurisée » ainsi que de « l’implantation des contingents promis par les États membres de la CBLT dans la limite des frontières nationales à la date du 1er novembre 2014 ».

Quelque 700 soldats des armées du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad composeront cette force régionale. La conférence a également demandé au Bénin de déployer un bataillon sur sa frontière avec le Nigeria. « Il s’agit de restaurer la quiétude et la prospérité dans cet espace qui avait été, il n’y a pas si longtemps, un centre important d’échanges et de prospérité entre l’Afrique centrale, l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest » a confié le président en exercice de la CBLT, bassin dans lequel vivent 30 millions de personnes menacées par le terrorisme. La CBLT a été créée le 22 mai 1964 par quatre pays riverains du lac Tchad : le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad.

Portail de l’Afrique de l’Ouest


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page