Flash Infos:

Nouveau gouvernement français / la grande vedette : Le retour de Ségolène


852 Vues

Pour la nouvelle ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, c’est la fin de la traversée du désert. Ségolène Royal, numéro 3 du nouveau gouvernement, marque ainsi un retour annoncé. Une forme de revanche pour l’ancienne candidate à la présidentielle.

Ph: DR - Ségolène Royal, la nouvelle ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Ph: DR – Ségolène Royal, la nouvelle ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie

Ces dernières semaines, le nom de Ségolène Royal s’était imposé pour beaucoup de socialistes comme une évidence. Royal, c’est le poids de l’ex-candidate à la présidentielle. C’est aussi l’expérience : elle a été trois fois ministre – de l’Environnement, déjà, sous Mitterrand en 1992-1993, de l’Enseignement (1997-2000), puis de la Famille (2000 – 2002) au sein du gouvernement de Lionel Jospin. Surtout, un obstacle de taille à son retour n’existe plus depuis janvier : Valérie Trierweiler. Au départ de l’ancienne « première dame », l’un des proches de Ségolène Royal confiait que « la fatwa est levée ». C’est une revanche pour l’ancienne compagne du chef de l’État, qui revient de loin.

La double défaite politique

Politiquement, Ségolène Royal reste en effet sur une double défaite : à la primaire socialiste puis aux législatives. A la primaire, elle n’avait jamais réussi à retrouver l’engouement dont elle avait fait l’objet pendant la campagne présidentielle de 2007. Résultat, seulement 7 % des suffrages s’étaient portés sur son nom. On se souvient de ses larmes, ce soir-là. Quelques mois plus tard, avant même d’être élue députée, Ségolène Royal se voyait déjà présidente de l’Assemblée nationale, quatrième personnage de l’État. Nouvel échec cuisant : elle est sèchement battue par le socialiste dissident Olivier Falorni, soutenu Valérie Trierweiler. Royal n’a donc pas participé au grand retour de la gauche aux affaires. Avec Ségolène Royal, c’est une personnalité à part sur l’échiquier socialiste qui fait son entrée au gouvernement.

« J’en suis très honorée et en même temps je connais l’exigence que cela appelle dans un ministère majeur pour le redressement du pays et les créations d’emplois qui vont avec », a déclaré Ségolène Royal, quelques minutes après l’annonce de sa nomination. Rappelant qu’elle a « déjà été ministre de l’Environnement », qui a mis en avant son bilan en terme de « un travail au quotidien pour l’écologie, le développement durable, pour l’énergie qui a fait de Poitou-Charentes une des régions les plus en avance sur ce terrain là ». Pour celle qui est désormais en troisième position du gouvernement, « ce qui est important, c’est de lier les discours aux actes ». (RFI)

 

Qui est Ségolène Royal ?

Une nomination qui fait couler beaucoup d'encres...

Une nomination qui fait couler beaucoup d’encres…

‘Come-back’, ‘revanche’, ‘retour aux sources’… Ségolène Royal nommée ministre dans le gouvernement de Manuel Valls fait couler beaucoup d’encre. La personnalité est clivante et le parcours riche en ruptures, rebondissements et déceptions en tous genres. Pourtant, l’ancienne compagne de François Hollande est un fil rouge de la vie politique de notre pays depuis plus de trente ans. Logique qu’elle ne disparaisse pas en silence. Retour en images sur le parcours d’une des personnalités phares du ‘gouvernement de combat’ voulu par François Hollande…

22 septembre 1953 : naissance au Sénégal

Le 22 septembre 1953, Ségolène Royal naît à Ouakam, près de Dakar, d’un père militaire et d’une mère au foyer. Elle a sept frères et soeurs. Sa vie de famille est compliquée. Avec le soutien de ses enfants, sa mère quitte le domicile familial pour échapper à l’autoritarisme du père. Certains interprètent la pugnacité légendaire de Ségolène Royal par sa volonté d’échapper à tout prix à ce destin de femme dépendante, qui n’a eu d’autre choix que de rester dans le giron de son mari pendant de longues années.

1978 : la rencontre avec François Hollande

Ph: DR - Ségolène Royal et François Hollande...

Ph: DR – Ségolène Royal et François Hollande…

L’année 1978 marque plusieurs tournants : après être passée par Sciences Po Paris, Ségolène Royal finit l’Ecole Nationale de l’Administration, adhère au Parti socialiste et rencontre François Hollande sur les bancs de l’ENA. Le couple s’installe ensemble et démarre son militantisme et sa carrière politique.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page