Flash Infos:

Politique : Coopération économique et sécurité au menu de la tournée du roi Mohammed VI en Afrique


995 Vues

Le roi du Maroc Mohammed VI va entamer le 18 février une tournée africaine qui le conduira  au Mali, en  République de Guinée, en Côte d’Ivoire et au Gabon.

Ph: DR - Le roi du Maroc Mohammed VI en tournée africaine au Mali, en Guinée, en Côte-d’Ivoire et au Gabon

Ph: DR – Le roi du Maroc Mohammed VI en tournée africaine au Mali, en Guinée, en Côte-d’Ivoire et au Gabon

«Le Roi Mohammed VI (…) effectuera deux visites officielles en République du Mali et en République de Guinée Conakry et deux visites de travail et d’amitié en République de Côte d’Ivoire et en République du Gabon (…) à partir du mardi 18 février 2014», a annoncé le cabinet royal dans un communiqué publié le 14 février.

Cette tournée africaine, au cours de laquelle Mohamed VI sera accompagné d’une forte délégation d’hommes d’affaires marocains, intervient près d’un an après un voyage similaire qui avait conduit le souverain marocain au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Gabon.

Cette fois-ci, le roi Mohamed VI débutera sa tournée par le Mali, où il avait été invité au mois de septembre 2013, à l’occasion de l’investiture du président malien Ibrahim Boubacar Keita.

La question sécuritaire sera un point clé de l’agenda de la visite du roi du Maroc à Bamako. Rabat semble décidé à jouer le rôle de médiateur dans la crise malienne. Dans ce cadre, le souverain marocain a reçu fin janvier Bilal Ag Chérif, le chef des Touaregs du Mouvement national de libération de l’Arawad (MNLA), l’un des principaux groupes armés actifs dans le Nord du Mali. Au cours de cette rencontre, Mohamed VI avait réaffirmé son «attachement à la préservation de l’unité territoriale et à la stabilité de la République du Mali», et avait appelé le MNLA à «rester ouvert au dialogue politique avec le régime malien».

Rabat et Bamako ont, par ailleurs, signé en janvier 2014 un accord pour la formation de plusieurs centaines d’imams maliens.  En Guinée, où le roi du Maroc se rendra pour la première fois depuis son intronisation, un autre accord sur la formation des imams devrait être signé avec les autorités locales.

Les visites du souverain marocain en Côte d’Ivoire et au Gabon, où de nombreuses entreprises marocaines sont déjà implantées,  devraient, par ailleurs, être couronnées par la signature de plusieurs accords de coopération économique, selon l’agence de presse marocaine MAP.

Mohamed VI a déjà effectué plusieurs tournées en Afrique depuis son accession au trône en 1999. Profitant de ce tropisme africain du souverain chérifien, de nombreuses entreprises marocaines font depuis plus d’une dizaine d’années le pari de l’Afrique subsaharienne en vue de tirer profit de la forte croissance économique que connaît la région et de réduire leur dépendance à l’égard des économies européennes frappées par des crises financières successives.

Aujourd’hui, les grands groupes marocains, à l’instar de Maroc Télécom, l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) ou encore Attijariwafa Bank et la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) sont implantées dans plus d’une vingtaine de pays subsahariens. (Agence Ecofin)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page