Flash Infos:

Protection de l’Aviation civile : Niamey abrite un séminaire régional contre les attaques terroristes


1 070 Vues

La capitale nigérienne abrite du mardi 27 au jeudi 29 août 2013 un séminaire régional pour amener différents partenaires internationaux à participer aux efforts visant à empêcher l’utilisation à des fins terroristes des Systèmes portatifs de défense aérienne (MANPADS) en Afrique de l’Ouest selon un communiqué de la Cedeao.

Se tenant sous l’égide conjointe de la CEDEAO et de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), la rencontre a pour objectif principal d’aider les Etats de l’Afrique de l’Ouest à mettre en place des mesures appropriées pour la protection de l’aviation civile contre des attaques terroristes menées à l’aide d’engins explosifs improvisés.

Selon le communiqué, elle vise aussi à mener la lutte contre tous actes d’intervention illégale sur les territoires des Etats concernés, comme la prise d’otages à bord d’avions ou dans les aéroports, les détournements d’avion, etc., mais aussi à assurer un contrôle strict et efficace sur l’importation, l’exportation, le transfert, la réexpédition et le stockage de systèmes de type MANPADS.

Le séminaire de Niamey regroupera au total 162 participants en provenance des 15 Etats membres de la CEDEAO, mais aussi du Cameroun, de la Mauritanie et du Tchad, notamment les directeurs généraux de l’aviation civile, de la police, des services de renseignements, de la gendarmerie, ainsi que des représentants de compagnies aériennes, des responsables de sociétés de gestion d’aéroports, des prestataires de services de navigation aérienne, des responsables d’organisations sous-régionales, régionales et internationales, des donateurs et partenaires.

A l’issue des discussions, qui porteront notamment sur la situation des menaces terroristes en Afrique de l’Ouest et les défis posés par les MANPADS, le séminaire devra aboutir à des recommandations et à un plan d’action contre les Systèmes portatifs de défense aérienne.

Parmi les autres résultats attendus de ce séminaire figure le renforcement de la mise en œuvre de politiques adoptées par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, notamment la Convention sur les armes légères et de petit calibre, leurs munitions et autres matériels connexes, en date du 14 juin 2006.

Entre autres retombées de la rencontre, on s’attend au renforcement des capacités des autorités responsables de l’aviation civile ainsi qu’à une nette amélioration de la préparation des Etats membres de la CEDEAO, du Cameroun, de la Mauritanie et du Tchad, aux menaces posées par des groupes terroristes présumés dans la région.

En effet, la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO a adopté le 17 février 2012 un acte additionnel relatif à une sécurité aérienne commune ayant pour objet de protéger l’aviation civile contre les actes d’intervention illicite dans les Etats membres, notamment la prise d’otages à bord d’avions ou dans les aéroports, les détournements d’aéronefs et les attaques terroristes.

A cette situation déjà préoccupante s’ajoute le nouveau fléau que constitue le terrorisme, avec des menaces contre l’aviation civile émanant notamment d’AQMI, de groupuscules jihadistes opérant au Nord-Mali, du groupe nigérian Boko Haram, etc. (ECOWAS)

Les Etats membres de la Cedeao et de l'Afrique centrale en conclave sur les attaques terroristes

Les Etats membres de la Cedeao et de l’Afrique centrale en conclave sur les attaques terroristes


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page