Flash Infos:

Bénin / Politique : L’opposition tient à bloquer la révision de la Constitution – Déclaration de Sacca Fikara : « Nous avons le nombre qu’il faut pour bloquer la révision de Boni Yayi»

 « Boni Yayi n’aura jamais sa révision. Nous avons le nombre qu’il faut pour le bloquer. »  Ce sont là les termes utilisés par le député de l’opposition Sacca Fikara, dimanche 29 septembre dernier, sur les antennes de la radio Gerdess Fm d’Akpro- Missérété pour décourager les révisionnistes. Selon les explications du plus vieux parlementaire béninois, Boni Yayi n’a pas la chance d’avoir les 4/5 des 83 élus du peuple pour faire passer son projet de révision de la constitution.

L’invité de l’émission hebdomadaire Point de vue de Gerdess Fm, ce dimanche 29 septembre n’a pas pris par quatre chemins pour exposer le schéma des anti- révisionnistes pour bloquer le dossier relatif à la révision de la constitution du 11 décembre 1990 en séance plénière. Selon ses explications, si au plus 21 députés à l’Assemblée nationale votent contre le projet, la révision sera rangée. Comptant sur les dix députés de l’UN, les neuf du PRD et bon nombre de ceux de la mouvance qui ne voteraient jamais en faveur de ladite révision, l’honorable Sacca Fikara a déclaré que le jeu est clos. Du coup, il a rassuré les populations sur la bonne foi de la représentation nationale qui ne favoriserait pas une révision opportuniste.

Lire ici ses propos

«… L’acharnement avec lequel le président de la république veut de la révision de la constitution, vous ne pensez pas que cela cache quelque chose ? Nous le connaissons assez. C’est un homme qui force le passage contre tout, contre les lois de la république, contre tout le monde>Alors, nous, nous allons nous battre pour ne pas lui donner une occasion. D’abord, le jeu est clos. C’est fini ! La décision de la commission n’engage pas la plénière. Lorsqu’on va appeler le dossier de la révision et qu’on va nous lire le rapport de la commission des lois qui rejette, ce rejet n’engage pas la plénière. Car très souvent la plénière suit la décision des commissions techniques, des commissions permanentes. Mais elle peut aussi ne pas suivre (…) Même si le projet venait à la plénière, elle ne passera pas. Il y avait officiellement les dix députés de l’Union fait la Nation qui étaient contre. Mais aujourd’hui, je vois que tout le monde a compris que si nous n’arrêtons pas le président Yayi Boni, il nous conduira au chaos, c’est – à – dire au désordre en 2016. Lorsqu’on va lui accepter de toucher à une virgule de notre constitution, il va s’en prévaloir pour faire n’importe quoi. Aujourd’hui, nous avons le nombre qu’il faut pour bloquer le dossier (…) Que la population se rassure. Lorsqu’il y a environ dix mois, j’ai dit que le dossier de la révision ne passera pas, c’était sans compter les députés du PRD, c’était sans la position de monsieur et madame Soglo qui pourrait entraîner  cinq ou six députés et beaucoup d’autres députés de la mouvance qui ne voteraient jamais ce projet. Les ¾ des députés donnent au plus 63 élus. Donc, pour que la loi passe, il faut que moins de 21 députés votent contre. Actuellement, nous en sommes bien au-delà. Je veux rassurer donc le peuple béninois d’avoir confiance aux députés. » (L’Evénement précis)

Ph: DR - Le Député de l'opposition  Sacca Fikara

Ph: DR – Le Député de l’opposition Sacca Fikara

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>