Flash Infos:

CEDEAO/ ABUJA / Conférence régionale sur la sécurité électorale dans les États membres : La Commission sollicite l’enregistrement de la Gouvernance démocratique en Afrique de l’Afrique de l’Ouest

Ph: DR-: Photo de famille des participants

Ph: DR-: Photo de famille des participants

Ils sont une quarantaine de participants réunis à Abuja (Nigeria) du 29 au 31 juillet 2019 pour échanger sur les nombreux défis du processus électoral qui nécessitent une action appropriée des parties prenantes afin de prospérer la bonne gouvernance. Au terme des travaux, la Commission de la Cedeao sollicite l’instauration d’une gouvernance démocratique en Afrique de l’Ouest afin de créer le climat propice à la stabilité et au développement économique de la région.

S’exprimant au nom du Commissaire général aux Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité de la Commission de la CEDEAO, le Général Francis Behanzin et le Directeur des Affaires politiques, Chef de la Division de la facilitation de la médiation, M. Ebenezer Asiedu, ont noté quelques irrégularités des élections dans la région empreintes de violences.

Attirant l’attention sur l’émergence de la menace pour la gouvernance démocratique, il a  déclaré que les processus électoraux défaillants observés sont parfois caractérisés par des manipulations et un mépris flagrant des lois électorales au point d’entrainer le rejet des résultats des élections, contribuant ainsi à saper le développement et la consolidation du la culture démocratique souhaitée.

«Malheureusement, la conduite des élections dans les États membres et, par extension, dans la région, qui font partie de nos pratiques de gouvernance démocratique, s’accompagne souvent d’un sentiment général de peur, de malaise et de panique, ainsi que de la perception d’un risque de violence élevé» a souligné le Général.

Ce qui justifie l’organisation de la présente conférence régionale pour servir de lieu d’apprentissage collaboratif sur les meilleures pratiques régionales et internationales, ainsi que pour évaluer les incidents passés et les efforts d’atténuation et de prévention, tout en analysant les relations intra-nationales et les schémas régionaux de violence au cours de toutes les phases du cycle électoral.

Le rassemblement des parties prenantes créera également une plate-forme pour collecter et diffuser ces meilleures pratiques dans la région en tant qu’outil de ressources pour guider les praticiens du développement, les responsables politiques et les décideurs dans la promotion d’élections pacifiques et démocratiques.

Dans une déclaration de bonne volonté, le chef du Parti des États-Unis pour l’Agence de développement international (USAID), M. Alimou Diallo, a déclaré que les efforts qui ont abouti à la convergence des parties prenantes est « la démonstration d’un engagement croissant en faveur de l’amélioration de la culture démocratique et de la tenue d’élections pacifiques dans la région ».

 

Par ailleurs, il soulignera que les enseignements tirés en matière d’administration, de gestion et de sécurité des élections sont censés contribuer à réduire les tensions et la violence en période électorale, même si l’Afrique de l’Ouest a été confrontée à de nombreux défis liés à ses processus de démocratisation. La région, a-t-il affirmé, a également « surmonté de nombreux obstacles et réalisé des progrès considérables depuis que la CEDEAO a adopté la démocratie multipartite comme seule source de légitimité politique en 1991 avec la Déclaration des principes politiques de la CEDEAO ».

Ph/ DR-; (De g à D) Dr Eze General Sangare, Mme Genevieve Boco Najo, M. Diallo Agoha et M. Ebenezer Asiedu

Ph/ DR-; (De g à D) Dr Eze General Sangare, Mme Genevieve Boco Najo, M. Diallo Agoha et M. Ebenezer Asiedu

La conférence vise à renforcer les programmes régionaux et internationaux de prévention de la violence électorale et d’assistance électorale qui ont pris de l’importance depuis la fin de la guerre froide. Selon le chef du parti d’USAID REWARD, cela renforce également la détermination et les convictions solides en faveur des valeurs de tolérance, de respect mutuel, d’unité dans la diversité et de coexistence entre toutes les communautés de la région.

Durant les trois jours de travaux, les participants devront s’attaquer de manière appropriée aux défis de taille posés par le terrorisme et les extrémistes violents dans la région et d’essayer de résoudre tout différend susceptible de faire dérailler la crédibilité démocratique durement acquise de l’Afrique de l’Ouest.

Tout comme le représentant de la Commission électorale nationale indépendante du Nigéria (INEC), M. Ifeanyichucku Agoha, le Directeur exécutif du Réseau ouest-africain pour la consolidation de la paix (WANEP), M. Chuckwuemeka Eze, a soulevé des questions pertinentes touchant à la nature de la sécurité dans la région, au fardeau de l’héritage colonial et à la nécessité impérieuse de permettre aux États membres de la CEDEAO de prospérer pacifiquement eux-mêmes pour répondre à leurs besoins réels.

La vice-présidente de la Commission électorale nationale autonome (CENA) du Bénin, Mme Geneviève Boco Nadjo, ainsi que l’ancien président du Réseau des commissions électorales de la CEDEAO, le Général Sangare Siaka (Mali), ont respectivement présenté un bref rapport de situation dans leur pays  en exprimant l’espoir que la conférence contribuera à l’élaboration de stratégies visant à réduire les manipulations électorales et la violence électorale.

Le conseiller principal, Education électorale et intégrité du bâtiment Creative Associates International, a fait une présentation principale sur la définition des concepts pertinents ainsi que sur les facteurs de sécurité, politiques, socio-économiques et contextuels qui interviennent généralement pendant les processus électoraux.

Les élections doivent se tenir dans pas moins de 10 pays d’Afrique de l’Ouest entre 2019 et 2020. Les parties prenantes à la conférence ont été choisies parmi les organisations suivantes: ECONEC, Organismes régionaux de gestion des élections (EMB), Centre pour la démocratie et le développement (CDD), Représentants de la société civile, autres. (Source : CEDEAO)

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>