Flash Infos:

Commerce intra-africain/ Mise en œuvre de la Zone de Libre-échange Continental (ZLECA) : Les ministres africains du commerce se préparent pour le sommet de l’UA à Niamey en Juillet

Selon un communiqué de presse de la Commission économique africaine (CEA), les ministres africains du commerce de l’Union africaine se sont réunis à Addis-Abeba au siège de la Commission de l’Union africaine (CUA) les 7 et 8 juin 2019. A l’issue des travaux 

Ph: DR-: Mme Giovanie Biha, la Secrétaire exécutive adjointe de la CEA

Ph: DR-: Mme Giovanie Biha, la Secrétaire exécutive adjointe de la CEA

la Secrétaire exécutive adjointe de la CEA a  mis l’accent sur la mise en œuvre de la ZLECA : « La ZLECA est légalement entré en vigueur, mais pour que son potentiel économique transformateur soit pleinement exploité, les pays signataires – et les rares pays n’ayant pas encore signé – doivent adhérer à l’Accord et le ratifier pour faire en sorte que le continent agisse de concert comme une seule entité ».

Par rapport à la mise en œuvre de la ZLECA, reste encore quelques pays comme le Bénin, qui trainent encore les pas. Pour les amener à prendre le train de développement, Mme Giovanie Biha, Secrétaire exécutive adjointe de la CEA a déclaré aux ministres : « La ZLECA est légalement entré en vigueur, mais pour que son potentiel économique transformateur soit pleinement exploité, les pays signataires – et les rares pays n’ayant pas encore signé – doivent adhérer à l’Accord et le ratifier pour faire en sorte que le continent agisse de concert comme une seule entité ».

Selon Mme Biha, la suite à la mise en œuvre de l’Accord au Sommet de Niamey, sera de faire avancer la feuille de route pour la mise en œuvre de la ZLECA. Notant les questions à l’ordre du jour de ladite réunion des ministres, y compris la programmation des offres tarifaires et la mise au point des règles d’origine, elle ajoute : « des décisions difficiles doivent encore être prises et des compromis recherchés, car nous transformons le texte juridique de la ZLECA en un instrument qui fonctionne ».

L’Ambassadeur Albert Muchanga, Commissaire au commerce et à l’industrie, à la Commission de l’Union africaine (CUA), indiquera  pour sa part : « … la création de la ZLECA s’inscrit dans la continuité d’un long parcours qui a commencé avec la création des Communautés économiques régionales en tant que composantes de base de la Communauté économique africaine. L’Afrique doit maintenant passer aux prochaines étapes de l’union douanière, du marché commun, de l’union monétaire et enfin de la Communauté économique africaine ».

L’Ambassadeur Muchanga informe la réunion que le processus de sélection du pays pour le secrétariat de la ZLECA a commencé et que la décision finale concernant l’accueil sera prise lors du Sommet de Niamey prévu pour le 7 juillet. Le Commissaire annonce également qu’un forum de la société civile et un forum des entreprises se tiendront respectivement les 3 et 6 juillet, avant le Sommet.

Le Coordonnateur du Centre africain pour la politique commerciale de la CEA, David Luke, confirme que le rapport phare de la CEA intitulé État de l’intégration régionale en Afrique (ARIA IX), axé sur les prochaines étapes de la ZLECA, sera lancé lors du Forum des entreprises.

Les ministres du commerce  ayant pris part à la 8ème réunion des hauts responsables du commerce (STO), ont examiné et adopté le rapport à travers les décisions suivantes : Les unions douanières doivent maintenir l’intégrité de leur tarif extérieur commun (TEC) conformément aux modalités adoptées ;  90% des lignes tarifaires non sensibles seront communiquées à la CUA avant les réunions et forum du FN (Forum des Négociateurs), du STO et de l’AMOT qui se tiendront à Niamey avant le Sommet ; les 10% restants de produits sensibles et exclus seront présentés au Sommet de l’UA en janvier 2020 pour être dédouanés ; les Règles d’origine convenues, le Portail de négociation tarifaire en ligne, l’Observatoire africain du commerce, la Plateforme panafricaine de paiement et de règlement et le mécanisme des obstacles non tarifaires (NTB) seront présentés au Sommet de Niamey en juillet. (Source : CEA)

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>