Flash Infos:

Financement de l’Economie nationale par le Groupe de la Banque mondiale : La SFI s’engage totalement à soutenir le Bénin

Au terme de sa visite de travail, le Vice-président Moyen-Orient et Afrique de la

Ph/ DR-M. Sergio Pimenta, Vice-président Moyen-Orient et Afrique de la Société Financière Internationale (SFI) du Groupe de la Banque mondiale en visite de travail au Bénin.

Ph/ DR-M. Sergio Pimenta, Vice-président Moyen-Orient et Afrique de la Société Financière Internationale (SFI) du Groupe de la Banque mondiale en visite de travail au Bénin.

Société Financière Internationale (SFI) du Groupe de la Banque mondiale, M. Sergio Pimenta a manifesté sa satisfaction sur la bonne gouvernance économique du Bénin.  A cet effet, il prend l’engagement d’accompagner le pays dans la réalisation de son Programme d’Action (PAG). Rappelons que durant son séjour, il a été reçu par le Chef de l’Etat et les membres du Gouvernement ; il a par ailleurs eu des réunions avec le secteur privé, les Pme, le secteur bancaire et les partenaires au développement. A travers un entretien accordé à la chaîne de Télévision nationale, M. Sergio Pimenta fait le point sur sa visite. Suivons-le sur cette transcription.

(Transcription : Aline ASSANKPON)

Quel est l’intérêt que porte votre institution pour le Bénin ?

M. Sergio Pimenta : L’intérêt que nous avons pour le Bénin – le fait que le Directeur pour l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest soit venu récemment et je viens après lui -  je crois que mes collègues continueront à venir avec la même fréquence au Bénin. Ça montre notre intérêt pour soutenir ce pays. Le Bénin est un pays engagé dans la voie de réformes qui visent à développer plus d’activités économiques et plus d’emplois pour les jeunes et les femmes. Ces réformes sont centrées autour du rôle que le secteur privé peut jouer dans le développement économique.

A la Société financière internationale (SFI), nous sommes au sein du Groupe de la Banque mondiale, l’institution qui est totalement centrée sur les opérations du secteur privé. Donc, nous apportons du conseil et du financement pour accompagner le secteur privé béninois. Ainsi que pour attirer le secteur privé international pour venir investir au Bénin.

Quel bilan faites-vous des actions de la SFI en faveur des PME au Bénin ?

C’est un programme très intéressant. Une partie de ma visite justement a été consacrée à voir où nous en étions sur le déploiement des fonds que nous avons mis en œuvre ici au Bénin. Je suis très content pour vous dire que le programme en fait, a bien démarré assez vite. Nous avons beaucoup focalisé notre travail sur le développement des Petites et moyennes entreprises (PME) qui constituent 90 % des entreprises au Bénin. Ce sont elles qui font les emplois, qui accroissent les opportunités économiques. Elles jouent un rôle extrêmement important.

Il y a à peu près deux ans, nous avons mis en place un programme pour soutenir les Pme. Ce programme a plusieurs volets dont l’un consiste à mettre en place des lignes de partage de risques avec des banques locales pour que celles-ci puissent prêter plus aux Pme. La première ligne a été mise en place avec la BOA dont j’ai rencontré le Directeur général pendant mon séjour. Selon lui, la ligne est très bien utilisée avec un taux de 70 %.

J’ai proposé que nous fassions une nouvelle ligne plus ouverte avec différentes banques au Bénin, pour pouvoir justement apporter du financement aux Pme. J’ai rencontré également rencontré  un certain nombre d’entreprises du secteur privé, y compris le représentant des Pme et nous avons eu un débat sur l’accès bancaire, comment les Pme peuvent accéder aux financements ? Je sais que ce n’est pas facile. Quand les entreprises vont voir les banques, elles n’ont pas toujours les dossiers à constituer ; car elles ne remplissent pas les critères nécessaires pour accéder au crédit bancaire. Avec notre ligne de financement, nous encourageons les banques à les financer.

En travaillant avec les Pme, nous leur donnons des conseils à pouvoir les aider à préparer les dossiers, des plans d’investissement, des plans de développement de manière à ce que, on puisse les encourager à jouer un rôle plus grand dans l’économie formelle. Une fois qu’elles sont dans l’économie formelle, elles vont bénéficier de crédits bancaires qui leur permettent de se développer et de créer des emplois, d’embaucher et de contribuer au développement économique du Bénin.

Votre institution intervient-elle dans d’autres secteurs d’activités ?

Tout à fait ! Cela fait partie de mon agenda pour cette visite  également. Jusqu’à présent nous avons beaucoup fait pour le secteur des Pme. Quand on regarde les cinq dernières années, nous avons financé plus de 160 millions de dollars des entreprises à travers les programmes Pme. Entre le financement et les garanties, c’est quand-même des montants importants en cinq ans.

Quand on regarde l’avenir, nous avons également travaillé sur le secteur énergétique notamment avec la Banque mondiale et des programmes conjoints pour soutenir le pôle de développement du secteur par le Gouvernement. Nous avons parlé d’autres secteurs que nous voulons soutenir ; notamment le secteur du tourisme sur lequel nous avons commencé à travailler qui fait partie du financement que j’ai mentionné tout à l’heure.

Le tourisme est le secteur qui crée beaucoup d’emplois notamment pour les jeunes et les femmes. C’est un secteur que nous voulons soutenir. J’ai eu l’occasion de discuter avec le Gouvernement des projets-phares dans ce secteur-là, comment est-ce qu’ils peuvent les développer, et j’ai réitéré le soutien de la SFI pour financer et appuyer en assistance technique ce secteur.

Nous avons également mentionné le secteur de l’agriculture, l’agro-alimentaire, la transformation qui crée la valeur ajoutée aux filières agricoles au Bénin. C’est l’un des secteurs de notre intervention sur lesquels nous voulons effectivement travailler. Nous avons eu une région avec les acteurs du secteur privé. Nous avons visité une entreprise du secteur pour donner l’impression de ce qu’on peut faire ici. Le Bénin a des opportunités très fortes dans le secteur agricole.

Que vous inspire le Programme d’action du Gouvernement?

Le programme d’action du Gouvernement est un outil pour la réforme qui est très important. Je tiens à saluer les efforts que le Gouvernement a faits pour définir ce programme. Deux tiers (2/3) des financements aux investissements du programme viendront du secteur privé. C’est vraiment un programme qui fait un effet de levier par rapport aux ressources publiques et privées. C’est vraiment le cœur de la vision du programme au développement du Gouvernement. Et ça nous permet (Institutions multilatérales, Partenaires du Gouvernement) de définir nos propres interventions. Tout ce que nous faisons ici est totalement aligné avec les priorités du PAG : l’agriculture, le tourisme, l’énergie, les Pme et l’amélioration du climat des affaires qui a un effet transversal sur l’ensemble des secteurs ; ce sont-là les axes d’intervention que nous appuyons.

Votre mot de la fin

J’ai été très honoré et très content de venir au Bénin. C’est une visite que je trouve très fructueuse. J’ai eu l’opportunité depuis ma rencontre avec le Chef de l’Etat avec les membres du Gouvernement, des réunions avec le secteur privé, le secteur bancaire, les partenaires de développement. Je pense que j’ai fait un tour d’horizon très complet de la situation économique dans ce pays et je peux vous assurer que la SFI reste totalement engagée pour soutenir ce pays. Nous allons déployer nos ressources financières, de conseil pour avoir un impact important sur ce pays. C’est une visite très intéressante.

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>