Flash Infos:

Projet « GO GA », un laboratoire virtuel pour le système éducatif béninois : Pour approfondir les recherches scientifiques dans les écoles

Ph: DR-: Projet GO GA, un référentiel de Laboratoires en ligne pour promouvoir l’apprentissage par investigation dans l’enseignement des sciences dans les écoles.

Ph: DR-: Projet GO GA, un référentiel de Laboratoires en ligne pour promouvoir l’apprentissage par investigation dans l’enseignement des sciences dans les écoles.

Apprendre à travers des laboratoires virtuels sur des méthodes basées sur l’investigation ; c’est l’objectif que vise GO Lab – Goes Africa dit Projet « GO GA ». Lancé Jeudi 28 Février dernier à Azalaï Hôtel de Cotonou, la phase pilote de ce projet sera expérimentée sur 120 Enseignants sélectionnés sur toute l’étendue du territoire national. Il s’agit d’un référentiel de Laboratoires en ligne, d’application d’apprentissage et d’espace d’apprentissage actif. Une initiative d’Etrilabs, un organisme en charge de l’Innovation et de la Technologie au Bénin et en Afrique et soutenue par le Gouvernement béninois.

Aline ASSANKPON

Le projet « GO GA », est conçu pour renforcer le système éducatif béninois à travers la technologie et l’innovation dans le secteur numérique. Une plateforme d’application et de laboratoires en ligne dont le but est de promouvoir l’apprentissage par investigation dans l’enseignement des sciences dans les écoles. Il s’agit d’apprendre à travers ces laboratoires virtuels en utilisation la méthode basée sur l’investigation explique le promoteur du projet, M. Sènam Béhéton, Directeur exécutif d’Etrilabs : « En l’absence de laboratoire physique, on peut utiliser la technologie, faire des simulations ; ce qui permettra aux apprenants et aux éducateurs d’utiliser ces laboratoires en vue de maîtriser les enseignements et faciliter leur évolution pour le pays ».

Avec le soutien de l’Union européenne, le projet « GO GA »  est mise en œuvre par un consortium de partenaires africains et européens réputés dans les domaines de la technologie, de l’Innovation, de l’éducation et de la formation des Enseignants. Au Bénin, le projet est piloté par Etrilabs, un organisme en charge de l’Innovation et de la Technologie qui bénéficie du soutien sans faille du Gouvernement à travers le Ministère de l’Economie numérique.

En invitant Enseignants et apprenants à expérimenter cette initiative innovante du système éducatif,  M. Geoffroy Bonou, Directeur général de l’Economie numérique et de la Poste rassure les participants : « Vous convenez donc avec moi que le projet qui nous réunit ce jour, est une innovation qui permet d’accompagner les efforts fournis par le Gouvernement. Aussi, voudrais-je recommander la prise en compte des exigences techniques et pédagogiques au regard des contraintes de déploiements propres à notre pays qui seront collectés et documentés. J’invite les différents acteurs à s’engager sans réserve afin de conduire la mise en œuvre du projet conformément aux orientations. Pour ma part, je vous donne l’assurance que le département ministériel en charge de l’Economie numérique, ne ménagera aucun effort pour faciliter et veiller à l’exécution du projet en vue de l’atteinte des objectifs ».

Une plus-value au système éducatif béninois.

La mise en œuvre de ce programme va apporter un peu plus au système éducatif béninois. « L’éducation est de toute évidence, l’un des instruments les plus puissants pour lutter contre la pauvreté et les inégalités. Ainsi que pour préparer les bases d’une croissance économique solide. L’initiative GOGA vise à fournir aux Enseignants, un référentiel de Laboratoires en ligne, d’application d’apprentissage et d’espace d’apprentissage actif pour promouvoir l’apprentissage par investigation dans l’enseignement des sciences dans les écoles » a souligné M. Bonou.

120 Enseignants seront sélectionnés et formés sur toute l’étendue du territoire national pour la phase pilote du programme. In fine, le projet impactera 1000 Enseignants, 200 Ecoles et 64.000 Elèves. Une plus-value au système éducatif béninois qui renforcera davantage le niveau des apprenants. Le projet « GO GA » est expérimenté dans trois pays pilotes, le Bénin, le Nigeria et le Kenya.

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>