Flash Infos:

Atelier de renforcement de capacités sur la Transformation digitale et le Management stratégique : Une vision : Faire du Bénin, un pays numérique et la première plateforme d’économie dans la région

 

Une vue partielle des participants à la formation

Une vue partielle des participants à la formation

La Direction du Système d’information (DSI) du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) a organisé les 4 et 5 Octobre dernier, un atelier de renforcement de capacités à l’endroit des informaticiens des structures sous-tutelles dudit ministère. Ils sont 150 participants conviés à une retraite pour une immersion dans le système numérique afin de faire face les jours à venir à la transformation digitale.

Aline ASSANKPON

Conformément au PAG, le gouvernement a décidé de mettre le cap sur l’accélération du système numérique et la transformation digitale au Bénin. C’est la vision qui sous-tend l’organisation d’une formation à l’intention des informaticiens des structures sous-tutelles du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF). Venus de la direction du système d’information, la direction générale du Budget de l’Etat, la direction générale de l’Impôt, la Douane, le Trésor et autres structures du MEF, ils se sont familiarisés aux diverse outils de la transformation digitale et des stratégies de managements.

L’objectif principal est de voir comment le MEF s’inscrit dans la vision du Chef de l’Etat, celle de faire du Bénin, un pays numérique et la première plateforme d’économie dans la région. Ainsi les participants à cette formation, ont réfléchi et travailler autour des questions relatives à la transformation digitale dudit Ministère.

Selon Directeur du Système informatique (DSI), M. Alain Ahounou, le Bénin a toutes les compétences, mais il faut des leaderships pour que les stratégies puissent être animées et mises en musique. « C’est en cela que ces deux jours sont très importants parce que nous avons travaillé autour des différents freins et contraintes et nous avons mis en place des stratégies pour aller de l’avant. Nous avons beaucoup travaillé et trouvé que les équipes sont de plus en plus soudées. Nous sommes très satisfaits parce que la transformation digitale est très importante mais c’est les hommes qui la conduisent ».

« Comment arrimer le ministère de l’Economie et des Finances au Schéma directeur national ? », c’est la thématique autour de laquelle plusieurs autres thèmes sont abordés. Deux jours durant, les informaticiens se sont appropriés du schéma directeur national du Système d’information, de la gestion du changement qui est imminent, de l’anticipation, transformation digitale, du statut des informaticiens, du leadership personnel, des managements stratégiques, d’orientations services et des stratégies à mettre en œuvre pour trouver des solutions pour régler les problèmes de blocages et autres freins. Ils ont également et surtout appris à travailler en groupe et en synergie.

Tout ceci suivant le Schéma Directeur national des systèmes d’information qui est le cadre mis en place par le Gouvernement. C’est en effet, la feuille de route sur tout ce que le gouvernement entend faire dans les cinq, dix années à venir dans le domaine du numérique a expliqué le DSI. « Ce cadre nous donne ce qu’on appelle un schéma directeur sectoriel qui ne concerne le ministère de l’Economie et des Finances, c’est ça notre boussole. Nous avons travaillé pour voir comment nous approprier, internaliser cet outil, en faire notre feuille de route et voir comment donner au final une meilleure expérience de services aux usagers à travers notre transformation digitale »

« Le ministère de l’Economie et des Finances occupe une place de choix dans la transformation digitale que nous avons opté tous ensemble au Bénin à travers le PAG et les projets numériques que nous implémentons  depuis quelques mois. Mais les produits numériques n’existent pas depuis quelques mois, le projet existait depuis des années mais c’est la première fois que – à ma connaissance – que nous avons un plan opérationnel stratégique qui nous permet de développer le secteur numérique » justifie M. Marcellin Kpodjèdo, Directeur de l’Agence des Services du Système d’information (ASSI).

En félicitant le DSI  pour l’organisation de cet atelier et les responsables des structures participantes, le ministre Romuald Wadagni réitère son soutien et son engagement à accompagner d’autres éditions de façon périodique.  « Ces genres de formations, il ne faut pas le faire une fois, il faut les répéter ; car avec la répétition, on s’imprègne de l’information. Vous jouez un rôle clé parce que la Direction du Système informatique est la plus importante dans toutes les structures du Bénin. Donc vous êtes clés dans tout le programme du Gouvernement ».

« Les investissements sur tout ce qui est système informatique, c’est là où on peut gagner le plus où également, on peut tout perdre ; parce que par construction, le système informatique a une partie qui consiste à faire des choses qui sont de sachant et si tout le monde n’est pas embarqué, on peut beaucoup perdre. Si on arrive à faire embarquer tout le monde, là on aura beaucoup à gagner ».

Rappelons que l’Agence des Services du Système d’information (ASSI) est l’une des agences du secteur du numérique. Dans la mise en place des orientations du PAG, il y a trois grands acteurs en termes de conduction des projets. Notamment le MEF qui a en charge la politique nationale dans le numérique ;  l’Agence du développement du numérique (ADN) qui a en charge de la connectivité de haut ou faible débit et l’Agence des Services du Système d’information (ASSI) qui s’occupe des services, système, application etc.

 

 

M. Alain Ahounou, Directeur du Système d'Information du MEF

M. Alain Ahounou, Directeur du Système d’Information du MEF

Encadré : Trois questions à M. Alain Ahounou, Directeur du Système d’information du Ministère de l’Economie et des Finances

« Créer la cohésion pour pouvoir pousser les objectifs du Gouvernement ».

 

L-integration.com : Pourquoi digitaliser le ministère de l’Economie et des finances et quels sont les avantages de la digitalisation pour usagers de l’administration publique?

M. Alain Ahounou Le ministère de l’Economie des Finances a toujours été pionnier dans le domaine du numérique ; Nous avons plus de la moitié des informaticiens de l’administration et beaucoup de système d’information.

Par rapport aux avantages, je vous donne un exemple : Aujourd’hui nous avons la Direction des pensions et rentes viagères qui en réalité s’occupe de payer les pensions des retraités. Malheureusement, le Trésor et le Ministère des Finances leur demander de fournir trimestriellement des certificats de vie. Et nous savons que ça cause beaucoup de désagréments aux usagers. Aujourd’hui, nous travaillons pour faire en sorte que dorénavant, cette procédure soit totalement dématérialisée. Ça veut dire que si vous êtes à Natitingou, vous pouvez aller dans une recette perception et juste en mettant votre pouce sur l’appareil biométrique et vous êtes ainsi identifié et éviter de faire toutes ces tracasseries justes pour prouver que vous êtes encore vivant et que vous avez droit à votre pension. Voilà un avantage.

Quels sont les dispositions prises pour que ces usagers sachent que désormais, il y a cette innovation ?

Vous touchez un point sensible. Le Gouvernement entreprend beaucoup de choses, nous ne communiquons pas assez, mais nous ferons des efforts dans ce sens. Il faut que les usagers sachent ce que nous mettons à leur disposition. Nous nous préparons à procéder à quelques actions de communication dans les jours à venir.

Au regard des restitutions des différents travaux de groupe, avez-vous le sentiment que vos objectifs sont atteints ?

Oui, nous croyons que les objectifs sont largement atteints ; si vous avez remarqué les réponses qui ont été apportées, elles sont uniformes, ça veut dire que d’un groupe à un autre nous retrouvons exactement les mêmes compréhensions et réponses. C’était le but recherché : c’est d’être aligné sur les mêmes objectifs et de regarder dans la même direction. L’un des principaux objectifs de cet atelier, c’était de créer la cohésion pour pouvoir pousser les objectifs du Gouvernement. (Propos recueillis par : A.A.)

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>