Flash Infos:

Ph:DR- Monsieur Goutolou F. Célestin, Maire de la commune de Ouinhi

Ph:DR- Monsieur Goutolou F. Célestin, Maire de la commune de Ouinhi

M. le Maire, si on vous demandait de faire un bref état des lieux sur les droits de succession des femmes à Ouinhi. Qu’auriez-vous répondu ? M. Goutolou F. Célestin : Par rapport à la succession, les femmes dans nos coutumes n’ont pas droit à l’héritage ; mais en 2018, lorsque le code foncier et domanial  a été voté par les parlementaires, il comporte des dispositions qui stipulent que la femme doit être héritière dans une famille donnée. C’est pourquoi nous nous réjouissons de ce que ce code est en train d’être vulgarisé. Qu’est-ce qui a changé concrètement depuis l’avènement du Code foncier et domanial qui favorise l’accès des femmes à la terre ? Je dois avouer que depuis l’adoption de cette loi, il n’y a pas eu un grand changement dans la commune de Ouinhi en la matière ; mais nous comptons quand-même faire des pas dans la mesure où il y a des structures comme Konrad Adenauer qui décide d’accompagner  les différents acteurs sur la vulgarisation de ces textes afin que les populations à la base puissent comprendre de mieux en mieux qu’il y a des textes qui régissent la succession. Et que compte faire la Mairie pour la mise en application de ces textes dans les actes administratifs. La commune de Ouinhi, ne s’est pas encore mise dans le processus de vulgarisation, mais lorsque nous recevront des instructions, nous faisons de notre mieux pour expliquer à nos populations ce qui est et ce qui doit être. (Propos recueillis : Aline Assankpon)

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>