Flash Infos:

Instant Décryptage sur la chaîne nationale / Le Bénin de la rupture, vu par Bruno Amoussou, président de l’Union fait la Nation. « On pense que le président Talon est arrivé et nous avons tous perdu nos cerveaux et nous n’avons plus de pensée, que c’est lui qui inspire tout le monde… »

Ce mardi 03 Juillet, le président de l’Union fait la Nation, Bruno Amoussou a été l’invité de la chaîne nationale ORTB, pendant 90 minutes. Le président Bruno Amoussou qui venait de souffler ses 70 bougies d’anniversaire le lundi 2 Juillet dernier, a eu l’occasion de dire ce qu’il pense du Gouvernement de Patrice Talon, les réformes en cours, les réformes à l’Assemblée nationale et d’autres sujets sur l’actualité politique.

Porteur d’une proposition d’amendement de la loi fondamentale de notre pays, Bruno Amoussou estime que « comme le prévoit la Constitution, l’Exécutif comme les députés ont l’initiative de loi et ce qui n’a jamais intéressé dans cette question, c’est que nous sommes la charnière d’une situation qui nous amène à faire des élections en 2019, 2020, 2021 successivement. Lorsqu’on va au-delà, on voit qu’il y a une situation qui doit préoccuper tout le monde, notamment les députés ».

Ensuite, confia-t-il qu’à l’Union fait la Nation, cette question a pendant longtemps il y a longtemps une préoccupation pour laquelle les membres se sont battus pour battons pour essayer de revoir le système politique de notre pays ; « parce que nous avons estimé que si on n’agit pas à ce niveau-là, tous les efforts qui sont consentis jusque-là ne donneront rien du tout ».

« Ce qui nous a paru utile de partager cette expérience avec d’autres forces politiques, c’est la conjonction de tout cela qui amène à prendre l’initiative non pas d’une rébellion constitutionnelle, mais plutôt de revoir le code électorale et la charte des partis politiques. Il s’est avéré que si nous voulons – les deux dossiers sont d’ailleurs sur la table du président de l’Assemblée nationale – aller plus loin dans ce qui est posé aujourd’hui à l’Assemblée, il faut toucher la Constitution. C’est pour cela que nous avons limité les propositions que faisons à quatre points essentiels qui sont utiles à la résolution des problèmes qui sont évoqués ».

Même si certains pensent que le président  n’est pas suffisamment actif au parlement pour prendre de telles initiatives certainement réservées au Gouvernement, il s’en défend en disant ceci : «Dans notre pays, on pense que le président Talon est arrivé et nous avons tous perdu nos cerveaux et nous n’avons plus de pensée, que c’est lui qui inspire tout le monde. Tout ne se passe pas comme ça. Avant l’arrivée du président Talon aux affaires, les quatre questions qui sont évoquées dans la proposition ».

 

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>