Flash Infos:

21ème Session du Comité intergouvernemental des Experts (CIE-21) de l’Afrique de l’Ouest : Orienter les Etats vers des approches novatrices face aux défis et enjeux du Commerce interafricain

 

Le présidium à l’ouverture des travaux et une vue partielle des délégués ouest-africains

Le présidium à l’ouverture des travaux et une vue partielle des délégués ouest-africains

Cotonou abrite la 21ème Session du Comité intergouvernemental des Experts (CIE-21) de l’Afrique de l’Ouest.  L’objectif poursuivi par la Commission économique pour l’Afrique (CEA) en organisant cette session, est d’engager les délégués représentants les 15 pays membres de la Cedeao, dans des réflexions et analyses en vue d’orienter et guider la Commission et ses Etats, vers des approches et réponses novatrices aux différentes défis qui s’annoncent au bénéfice des populations ouest-africaines. C’était du 27 au 29 Juin 2018 au Bénin Royal Hôtel de Cotonou.

Aline ASSANKPON

«Intégration régionale en Afrique de l’Ouest : Nouveaux défis et perspectives », c’est le thème de la 21ème Session qui a pour objectif principal de débattre des récentes évolutions enregistrées au niveau des différentes dimensions de l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest, d’en identifier les principaux défis et leviers afin de lui donner une nouvelle dimension.

Parlant des récentes évolutions, il faut retenir :  L’élargissement de la Communauté et de son marché de plus de 350 millions de consommateurs à de nouveaux membres, porteuses d’opportunités, de défis et d’incertitudes quant aux implications au plan économique, politique, commercial, social, culturel et sécuritaire ; le lancement officiel de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECA) déjà signée par 44 Etats sur les 53 et l’avènement de la monnaie unique sous régionale qui, inexorablement s’égrène des 18 mois restants de l’échéance 2020. A celles-ci, s’ajoutent les défis et enjeux du Sahel relatifs au développement, à la démographie et à la sécurité.

Ph: DR: Une vue partielle des participants

Ph: DR: Une vue partielle des participants

Faisant une brève présentation des ressources naturelles que regorge l’Afrique de l’Ouest, le Prof Dimitri Sanga, Directeur de la CEA du Bureau sous régionale Afrique de l’Ouest (CEA/BSR-AO) déclare : « L’Afrique a en son sein les premiers producteurs africains de pétrole, de coton ; le premier producteur mondiale de cacao ; des producteurs de fer, d’or, de bauxite et de diamant. Elle est dotée de ressources hydriques, de potentialités agricole et énergétique ».

«C’est donc à la lumière de tous ces défis et perspectives que la CEA, votre institution, a décidé d’engager les éminents délégués ici représentés dans ces réflexions pour tirer pleinement profit de ses dotations et ressources dont le maître mot est la transformation. Il nous faut accélérer cadences de transformation et d’industrialisation, en vue de générer plus de valeur ajoutée, plus d’emplois et en conséquence pour rendre notre croissance plus inclusive et résiliente» a indiqué le Prof  Sanga.

Il est donc nécessaire pour tous les acteurs – à l’instar du travail de la CEA en cours, sur l’analyse socio-économique et prospective sur la zone du Sahel – de se focaliser davantage sur les potentialités de la région ouest-africaine et au-delà de l’Afrique toute entière reconnaitra M. Siaka Coulibaly, Représentant résident du PNUD et Coordonnateur du Système des Nations Unies au Bénin.

Profitant de la même tribune, le ministre d’Etat en charge de développement et du Plan, M. Abdoulaye Bio Tchané démontrera pour sa part, à l’auditoire que le Bénin s’est d’ores et déjà engagé dans la dynamique de l’intégration régionale et de la libre circulation des personnes et des biens en autorisant tous les Africains à visiter le pays sans visa. « Ces thématiques doivent vous inspirer dans la perspective d’amener nos Etats à optimiser ou pessimiser, à réfréner ou accélérer, à promouvoir ou enrayer selon les différents cas et selon les effets attendus ou désirés. Le Bénin, mon pays en donne déjà l’illustration à travers la décision d’exemption de visa d’entrée au pays à tout ressortissant de la Cedeao en particulier et à tout Africain en général ».

Aussi doit-on rappeler qu’il y a un an, lors de la 20ème Session de la CIE-20 à Ouagadougou (Burkina Faso), le Bénin avait exprimé le souhait d’abriter la présente session. « Et c’est désormais chose faite » a déclaré M. Souabou Diallo, président de la 20ème  Session du CIE-20 en passant le témoin, dans son rapport d’exercice.

La présente session fait également suite à la Réunion Ad’hoc du Groupe d’Expert de l’Afrique de l’Ouest qui s’est déroulée les 25 et 26 Juin 2018 à Cotonou et dont les résultats ont permis de proposer des recommandations utiles pour le développement du Commerce intra-africain.

Pour l’heure, de riches échanges et d’intenses débats vont conduire les trois jours de travaux sur des recommandations  concrètes et sur la date et lieu de la prochaine réunion du CIE ; sans occulter bien sûr, les faits socio-économiques qui interpellent les Etats et appellent l’attention de tous, sur les principaux défis et leviers qui donneront  une nouvelle dimension au processus d’intégration régionale.

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>