Flash Infos:

Visite du Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable sur les chantiers de protection côtière à Ouidah : La valorisation et la protection des côtes maritimes se précisent progressivement

Ph: DR-: Didier José Tonato, le Ministre du Cadre de vie et du Développement durable

Ph: DR-: Didier José Tonato, le Ministre du Cadre de vie et du Développement durable

Le Ministre du Cadre de vie et du Développement durable, José Didier Tonato et son équipe ont visité ce mardi 15 Mai, les chantiers de protection côtière à Ouidah. Il s’agit de la mise en œuvre du Projet de protection et de valorisation du segment prioritaire de côte à AVLEKETE et DJEGBADJI dans la commune de Ouidah. Cette visite s’inscrit en effet, dans le cadre du suivi régulier des chantiers dudit ministère et laisse déjà présager une véritable révolution contre l’érosion côtière.

Agathe HOUNGBEDJI

La valorisation et la protection des côtes maritimes font partie des projets prioritaires contenus dans le PAG 2016-2021, dont la mise en œuvre passe par des travaux de protection côtière dans de différents segments significatifs du littoral béninois.

En juillet 2017, le Gouvernement a procédé au lancement des travaux de protection à l’Est du chenal de Cotonou, qui s’exécutent suivant les prévisions. C’est alors le tour du segment récréotouristique du centre, d’abriter le second projet prioritaire du PAG dans le domaine de la protection côtière. Le montage technique de ce projet de protection et de valorisation du segment de côte à AVLEKETE et Djègbadji (dans la commune de Ouidah) a prévu trois phases d’exécution ; il s’agit notamment : des études de conception achevée en mars 2018 pour la première phase ; des travaux de construction de 4 km de digue immergée à Avlékété pour la seconde phase ; et la construction de 2 km de digue immergée à DJEGBADJI pour la troisième phase. Le démarrage officiel des travaux au niveau de ces côtes est prévu pour Octobre 2018.

Confiés à l’Entreprise JAN DE NUL pour une durée de 36 mois, les dispositions préparatoires (mobilisation générale du chantier, travaux d’installation, etc) ont démarré depuis fin février 2018 et se poursuivent selon le rythme prévisionnel. Actuellement, c’est la phase d’enrochement d’où l’approvisionnement en roches, principal intrant dans la structure des ouvrages.

En effet, le premier navire d’enrochement, le GMB ARTEMIS a accosté le jeudi 10 mai 2018 à 5 heures du matin. Ce navire transporte environ 35 000 tonnes de pierre de calibre 1 à 3 tonnes et son déchargement est prévu pour durer 10 jours ; alors qu’il doit effectuer quatre (4) voyages par an. Ce qui justifie la visite du ministre pour se rendre compte de l’effectivité de la fourniture de ces intrants et des travaux en cours.

Selon les données techniques et caractéristiques du projet, 1 200 000 tonnes de pierres sont à mobiliser (400 000 tonnes de l’Extérieur  et 800 000 tonnes du Bénin).

La réalisation de ces infrastructures de protection contre l’érosion côtière et de l’avancée de la mer, entre bien en ligne droite des prévisions du Gouvernement qui entend faire de la côte d’Avlékété, une station balnéaire pour l’attraction touristique contenue dans le PAG. C’est la preuve que la réalisation de ce projet se matérialise lentement mais sûrement.

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>