Flash Infos:

Les énergies renouvelables : Impliquer les femmes africaines dans la diffusion et la mise en œuvre

Ph: DR-: Le défi de l’accès à l’électricité est considérable, mais il offre également la possibilité de générer un changement transformateur pour le continent africain

Ph: DR-: Le défi de l’accès à l’électricité est considérable, mais il offre également la possibilité de générer un changement transformateur pour le continent africain

En Afrique, beaucoup d’habitants des zones rurales sont encore privés d’accès à l’électricité. En réponse à ce défi, Solar Sister soutient l’entrepreneuriat féminin et la création d’entreprises dans le secteur des énergies renouvelables, qui permettent de diffuser les technologies solaires dans les communautés rurales.

La petite communauté d’Odeh est située sur les rives du fleuve Niger dans le sud-est du Nigéria. À l’exception d’un chef de village, qui possède un petit générateur pour alimenter une ampoule à la lumière tremblotante, personne n’a l’électricité. L’endroit le plus proche pour charger un téléphone portable se trouve à 15 minutes de bateau en remontant le fleuve et le réseau électrique le plus proche est à une heure de trajet.

De l’autre côté du continent africain, dans le nord de la Tanzanie, la communauté de Ranch couvre une vaste étendue plate, parsemée d’acacias épineux, qui abrite des familles d’éleveurs Masaï. Sans être très éloignée du réseau national, qui couvre la ville de Longido à quelques kilomètres de route, cette communauté n’a aucun accès à l’électricité.

Ce ne sont là que deux exemples de communautés dites du « dernier kilomètre », généralement à faibles revenus, isolées et ayant peu de chance d’accéder avant longtemps au réseau électrique, qui motivent le travail de Solar Sister. Dans des milliers de communautés comme celles-ci, le modèle d’entrepreneuriat dirigé par les femmes que Solar Sister encourage dans le domaine des énergies propres permet de mettre l’énergie solaire au service des familles, des entreprises locales, des églises, des écoles et des dispensaires.

Électrifier l’Afrique

Le défi de l’accès à l’électricité est considérable, mais il offre également la possibilité de générer un changement transformateur pour le continent africain. Rien qu’au Nigéria, on compte plus de 20 millions de foyers dépourvus de tout accès à l’électricité. Néanmoins, les énergies renouvelables, avec en tête de file l’énergie solaire, représentant  un facteur de changement positif de plus en plus important au sein du secteur de l’énergie en Afrique. Avec la baisse des prix et l’augmentation de la qualité des technologies solaires destinées à l’éclairage portatif, à la connectivité mobile et à des systèmes plus importants, beaucoup ont compris l’importance de couvrir un marché qui a cruellement besoin de ces produits. De nombreuses entreprises solaires couvrant tout l’éventail des entreprises à but lucratif se sont attaquées à ce défi, s’appuyant sur des modèles économiques et des systèmes de paiement, de financement et de distribution novateurs pour diffuser des solutions utilisant l’énergie solaire au sein des communautés africaines mal desservies.
Le modèle Solar Sister

L’approche de Solar Sister vise à ne laisser personne sur la touche dans la course vers l’énergie renouvelable en Afrique. Elle reconnaît également l’importance d’investir dans les compétences et l’esprit d’initiative des femmes de chaque communauté. Le modèle Solar Sister leur offre l’opportunité, la formation et les ressources nécessaires au démarrage d’une activité commerciale dans le domaine des énergies propres. Ces entrepreneuses diffusent ces énergies au sein de communautés que beaucoup ignorent, car elles n’offrent pas de perspectives de rentabilité suffisantes en raison de leur éloignement, de leur faible densité de population, de leur pouvoir d’achat limité et de l’absence de main d’œuvre locale qualifiée. Cet accès dit de « première lampe, dernier kilomètre » est absolument fondamental, car sans lui l’accès universel à l’énergie, qui est l’un des dix-sept Objectifs de développement durable à atteindre d’ici 2030, restera lettre morte.

Solar Sister achète des produits énergétiques renouvelables en gros et les distribue auprès d’entrepreneuses au sein des communautés du « dernier kilomètre ». Ces distributrices les revendent sur les marchés locaux et par le biais de leurs réseaux, diffusant ainsi des lampes solaires et des réchauds écologiques au sein de communautés qui en ont besoin tout en gagnant une marge bénéficiaire. Les distributrices de Solar Sister sont des femmes issues des communautés locales, qui sont connues des habitants et bénéficient de leur confiance.

Pourquoi les femmes ?

La pauvreté énergétique est « genrée », ce qui signifie qu’elle a des implications différenciées en fonction du sexe. Parmi les 728 millions de personnes qui utilisent des combustibles nocifs, comme le charbon ou le bois, pour la cuisine, ce sont en grande partie les femmes qui supportent le fardeau. Ce sont elles qui assurent la gestion de l’énergie au sein des foyers, qui investissent dans l’éducation de leurs enfants et qui s’occupent des personnes âgées ou malades. Ce sont donc elles qui ont le plus besoin de solutions utilisant les énergies propres et renouvelables. Il est largement démontré que si vous investissez dans le bien-être des femmes, le rendement social sera probablement significatif.  Selon la Banque mondiale, « par rapport aux hommes, les femmes réinvestissent généralement une part plus importante de leurs revenus dans leur famille et leur communauté, distribuant la richesse au-delà d’elles-mêmes ». Et l’accès à l’énergie fait toute la différence. (…) L’amélioration de l’accès à l’énergie est corrélée à une augmentation des revenus et du pouvoir de décision des femmes.

Impact

Grâce aux efforts de Solar Sister visant à encourager le développement des énergies propres dans les communautés isolées par un soutien aux entrepreneuses, d’importantes retombées sociales et économiques ont été observées, que ce soit pour les entrepreneuses elles-mêmes ou Des études ont démontré que ce modèle de promotion des énergies propres par les femmes avait d’importantes retombées en termes de développement, que ce soit en termes économiques, sociaux ou environnementaux. Le rapport de l’étude indique ainsi que « les lampes solaires génèrent un cycle positif de croissance économique qui a le pouvoir de révolutionner la situation financière des familles » et que « l’éclairage fonctionnant à l’énergie solaire protège la santé de chacun au sein du foyer et entraîne un changement intrinsèque de l’image de soi des femmes et de leur pouvoir perçu ».

Les distributrices ont besoin d’être mieux représentées dans les processus de prise de décision, afin que les gouvernements et les organismes d’aide puissent concevoir des politiques et des programmes qui soutiennent le secteur. (Source : Passerelles N°- Avril 2018)

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>